LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

femmes musulmanes récite le coran ledebativoirien.net

Abidjan-psalmodie du Coran: la construction d’un centre de formation spirituelle des jeunes filles  musulmanes souhaitée

 ‘‘Valorisons la femme musulmane à travers la lecture du noble Coran’’, a été le thème de 9ème édition de la Finale de son concours de mémorisation du Saint Coran et des Hadiths, tenue le samedi 1er  mai 2021au sein de la mosquée Salam du Plateau. Elle a eu  pour objectif d’amener les filles à mémoriser le noble Coran et les hadiths.

Après la prestation des 18 candidates, avec 213 points sur 240, c’est Doumbia Aminata d’Abobo-Anador qui été classée 1ère chez les filles et Bah Mariam avec 225 points sur 240 points, 1ère chez les mamans. Il a été demandé aux 18 candidates (mamans et élèves) d’avoir la qualité dans la récitation du Coran, la maîtrise de la voix, (la diction), les règles de la lecture. Concernant les Hadiths, elles devaient réciter les 3/4 des Djouss ou 5 volumes du Coran. D’où la fierté de Hadja Mahinda épouse Traore, présidente de l’UFEECI pour le succès de cette édition.

«Ensemble valorisons la femme musulmane à travers le saint Coran. Je formule de voir la femme battante émue bâtir un centre de formation destiné exclusivement à la formation spirituelle des jeunes filles et des mamans.Nous avons besoin de votre soutien pour pérenniser l’œuvre que nous avons commencé depuis 9 ans» a-t-elle souhaité avant de remercier le parrain et tous ceux qui ont contribué à la réussite de l’événement.

A son tour, El Hadj Traoré  Souleymane, parrain de l’édition est satisfait. «C’est un sentiment de satisfaction d’être parrain d’un tel événement qui valorise la jeune fille et la femme musulmane. Et j’ai été émerveillé par leur niveau d’éducation et ça me rassure pour l’avenir du pays.je lance un appel aux parents pour qu’ils mettent les filles à l’école. Leur place n’est pas dans la rue à vendre les petites choses, plutôt à l’école qui prépare l’avenir moral et économique du pays», a-t-il indiqué.

Lire aussi :  Education-grossesses non-désirées :Le Mouvement Martin Luther King  invite les gouvernements à l’action

Cette 9ème finale organisée par l’Union des Femmes Enseignantes des Établissements Confessionnels en Côte d’Ivoire a été placée sous l’autorité spirituelle du Conseil Supérieur des Imams, des Mosquées et des Affaires Islamiques (Cosim). Et aussi, sous l’égide de l’Organisation des Enseignantes des Établissements Confessionnelles de Côte d’Ivoire, et également sous la tutelle de l’Imam Cissé  Djiguiba Abdallah, directeur général du Groupe Albayane. Avec le co-parrainage de El-hadj Traoré Souleymane.

 Ford Raymond Guei

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com