LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

« Et pendant ce temps… » : Quand Venance Konan rend hommage à André Silver Konan, pour ses analyses politiques

Cinquantenaire Frat Mat 05 12 14Dans son éditorial du jour, le directeur général de Fraternité Matin a rendu un vibrant hommage à son « jeune frère, le journaliste et écrivain André Silver Konan », pour ses brillantes analyses sur l’actualité politique en Côte d’Ivoire. Dans cet article intitulé justement « Et pendant ce temps… », une expression devenue culte sur la page Facebook de ASK, VK reprend l’une des thèses défendue par celui-ci, à savoir qu’on ne gagne pas une élection en comptant sur les échecs de son adversaire. Nous vous proposons cet article publié sur la page officielle d’André Silver Konan, le vendredi 24 avril dernier intitulé « Et pendant ce temps… » et qui a connu beaucoup de succès, sur les réseaux sociaux.

« Et pendant ce temps, au stade Félix Houphouët-Boigny…Je le dis depuis plusieurs mois, je le redis encore aujourd’hui, avec la même conviction. Si à moins de six mois d’une élection présidentielle, vous n’avez encore organisé aucun meeting, ni fait personnellement, aucune visite de travail, dans aucune ville du pays, ne rêvez pas.

En vérité, je vous le dis, vous ne pouvez pas gagner une élection présidentielle, en vous promenant dans des salons d’honneur des aéroports, ou en parlant beaucoup sur les chaînes internationales.

Je vous le dis très fermement, chers candidats déclarés, on ne gagne pas une présidentielle, en comptant sur les échecs de son adversaire (c’est une lapalissade: on ne peut pas diriger, sans faire de frustrés), on gagne une élection en misant sur ses propres forces.

Si vous persistez à ne pas descendre sur le terrain pour montrer votre vraie force, je le répète, vous ne ferez pas le poids devant un président sortant, soutenu par deux des plus puissantes machines politiques (sur trois) du pays, et dont la popularité, chez ses supporteurs demeure intacte. Et vlan ! ».

Lire aussi :  Tribune-‘‘Côte d’Ivoire : la République des idées…….pourquoi pas ?’’, Julien Kouao

Comme le dirait l’autre, la vérité rougit les yeux, mais ne les casse pas.

Cécile Amon

© 2015, herve_makre. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com