LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Dano Djédjé, Hubert Oulaye et Koua Justin arrêtés par la police, après le 3ème Congrès extraordinaire qui a installé Gbagbo à la tête du FPI à Mama

koua-oulaye-danoSelon nos informations, les Professeurs de pharmacie Danon Djédjé [président du Congrès du Front Populaire Ivoirien à Mama] et agrégé de droit Hubert Oulaye [président du Comité de contrôle du Front Populaire Ivoirien] ainsi que Koua Justin, ont été arrêtés ce lundi matin par la police [CCDO] et conduits à des destinations inconnues. Leurs arrestations feraient suite à une plainte d’Affi N’guessan, l’ex président du parti destitué et radié, mais «reconnu» par le régime Ouattara. Plus d’infos suivront.

Nous venons d’apprendre que le ministre ‪Sébastien Dano DJEDJE, membre de la Direction du FPI et président du Congrès de Mama vient d’être enlevé ce matin à son domicile par la police spéciale (CCdo) du regime.

En effet, très tôt ce matin, après avoir encerclé son domicile, le ministre vient d’être enlevé par la milice armée du régime et conduit à une destination inconnue.

La répression contre les cadres du parti continue. Le ministre Hubert Oulaye, président du Comité de Controle du parti à été enlevé ce matin à son domicile à Abidjan. Le ministre a été pris dans sa chambre et trainé devant sa famille avant d’être conduit à une destination inconnue.

Quant au camarade Justin Koua, secrétaire général adjoint du FPI, il a été enlevé à Bondoukou, à l’est de la Côté D’Ivoire ou il est en fonction. Le camarade a été lâchement brutalisé par une horde de personnes en tenu et en arme visiblement drogués.

Nous apprenons que toutes ces arrestations se font sur indication de 2 personnes délégués par Pascal Affi N’Guessan qui indiquent les domiciles et lieux de présence de nos camarades.

Lire aussi :  Révélation-Affi N’Guessan : «Je n’ai pas encore vu Simone Gbagbo qui a une place de choix...on a forcé la main à Gbagbo»                    

Ce sont tous les responsables 1ers du parti et ceux qui ont dirigés le congrès de Mama qui sont visés par ces enlèvements de la gestapo de dramane ouattara.

Peuple de CI, camarades militants et sympathisants du FPI, démocrates de tous bords, dénoncons ces actes dictatoriaux digne d’une autre époque et restons prêts et mobilisés à répondre aux mots d’ordres imminents

Source : connectionivoirienne.net

© 2015, herve_makre. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com