LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

AFRICARDIO 2015 à Yamoussoukro: La Société française de cardiologie félicite Guikahué et la SICARD

Pr Yves Juillière, président de la Société française de cardiologie, et Pr Maurice Kakou Guikahué, président de la Société ivoirienne de cardiologie (SICARD)
Pr Yves Juillière, président de la Société française de cardiologie, et Pr Maurice Kakou Guikahué, président de la Société ivoirienne de cardiologie (SICARD)

« Africardio 2015, 2ème édition « , réuni depuis, mercredi dernier à la Fondation Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro, des cardiologues d’Afrique et de la France, ont planché sur les causes et les traitements des maladies cardiovasculaires. Le thème de ce meeting des cardiologues était : « Les coronaropathies : de la prévention au traitement ».

Des communications ont porté sur les facteurs de risques et les gestes simples qu’il faut adopter pour éviter les maladies cardiovasculaires ou limiter tout simplement les risques. Pr Kimbally Kaki, de la République Démocratique du Congo a indiqué qu’il faut recommander aux personnes de cesser de fumer ou de les dissuader de ne jamais fumer, d’avoir une alimentation saine en diminuant les graisses saturées, de mener une activité physique de façon régulière, de lutter contre l’obésité sous toutes ses formes, d’avoir une tension artérielle la plus proche possible de la normale, d’avoir une glycémie normale ou mieux contrôlée, de lutter contre la consommation de boisson alcoolisées. Côté nutrition, Pr Kimbally, a appeler à mettre un accent sur la diminution des graisses, la consommation journalière de sel (3 à 5g de sel/jour), et la consommation journalière d’au moins 400 g de fruits variés. Pour Dr Loboué de la Côte d’Ivoire, elle a souhaité qu’il faille s’y mettre soi-même, pour mieux l’expliquer aux autres. Pr Sa Ba du Sénégal a déploré un accès difficile aux soins et l’existence de très peu de cardiologues. Pr Anzouan Kacou de la Côte d’Ivoire a parlé d’émergence des facteurs de risques modifiables, l’hypertension étant le premier. D’où l’intérêt de stratégies de prévention. Le 2e jour du congrès, alors qu’il était le modérateur   de trois autres communications, Pr Yves Juillière, président de la Société française de cardiologie a salué d’abord la tenue de cette rencontre d’experts qu’il a jugée de « rendez-vous important ». Ensuite, il s’est réjoui de l’excellence des relations amicales et médicales entre la France et les pays de l’Afrique subsahariens et du Maghreb. Avec comme lien, la langue française. « Merci et félicitation à la Société ivoirienne de cardiologie et merci et félicitation au Pr Guikahué qui est à la hauteur de sa réputation » a-t- il conclu.

Lire aussi :  Journée nationale du partenariat Etat-Secteur privé 2015: Le CCESP se confie au FORDPCI et aux journalistes

Guy TRESSIA et Diarrassouba Sory, à Yamoussoukro

© 2015, herve_makre. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com