LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

HEC La Roche de Bouaké : Les étudiants sacrifiés à l’autel de l’échec!

Gnamien Konan, ministre ivoirien de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique
Gnamien Konan, ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

Les enseignants refusent de dispenser les cours dans une Ecole Privée de 387 étudiants, sise à Bouaké. Le reliquat des salaires de l’année 2013-2014 non payé (promesse non tenue de la Fondatrice), en est la cause…

 

Un reliquat de salaire, à l’origine du conflit

Nous sommes le 22 avril 2015. Après un constat d’absences intempestives des enseignants, les étudiants de l’Etablissement HEC La Roche de Bouaké, se sont réunis pour saisir la Direction des Etudes de ladite école avec pour principal responsable, Monsieur Soro, éducateur, et Directeur des Etudes par intérim. Répondant à la demande des étudiants le 23 avril 2015 à l’amphi de HEC, il affirme que les enseignants refusent de dispenser les cours parce que les reliquats de l’Année Scolaire 2013-2014 et le premier trimestre de l’Année Scolaire en cours, ne sont pas encore payés. A cet effet, une négociation a été engagée entre les trois parties : Directeur des Etudes – Enseignants – Etudiants. Il leur annonce une nouvelle, séance tenante : c’est qu’en vue de la reprise des cours le 04 mai 2015, une partie des reliquats devait être payée le 30 avril 2015 et le reste, le 10 mai 2015. Mais les étudiants ont attendu la réalisation de cette promesse, en vain!

 

Les étudiants décident de prendre leur destin en main!

Face à l’échec de la tentative de conciliation entre le Directeur des Etudes – les Professeurs – les Etudiants, le Sous-préfet – le Directeur des Etudes, les Etudiants se sont mobilisés avec à leur tête Koné Adama, le Président des Etudiants des Grandes Ecoles de Bouaké et de la Région du Gbêkê, pour une marche à la Direction de la Préfecture de Région. Bien sûr, manifestation  encadrée par la Police Nationale. A la suite de cette marche, les étudiants reçus par le Préfet de Région, lui exposent leur désidérata. Cette dernière autorité tente séance tenante de joindre la Direction des Etudes de HEC La Roche, téléphoniquement. Après cet appel, il propose aux étudiants de faire-fi de la violence, et promet en retour faire tout ce qui est en son pouvoir, afin qu’ils regagnent les classes le plus rapidement possible. Hélas pour une fois de plus, les étudiants rentreront avec beaucoup de déception, exténués d’aller de promesse en promesse. C’est qu’ils savent qu’ils sont à deux mois des examens de fin d’année, pour certains. Un échec programmé, en somme?

Lire aussi :  CNC-Venance Konan s’interroge : Qu’est donc allé chercher Banny dans cette galère ?

Alors que 80% de la scolarité ont été payés

Les enseignants de cette école ont décidé d’entrer en grève, alors que sur les 387 étudiants inscrits au sein de l’Etablissement HEC La Roche de Bouaké, plus de 80%, ont déjà soldé leur scolarité. Le pachyderme n’a pu s’empêcher de poser ladite question à  Monsieur Soro, Educateur et le Directeur des Etudes par intérim ; question restée sans réponse. Peut-être que cet article aidera à soulager un tant soit peu ces étudiants, qui ont soif d’apprendre !

 

LASSINA KONATE (stagiaire)

© 2015, herve_makre. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com