LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

CIV: Un proche de Banny, responsable des fausses rumeurs d’attaques mortelles, démasqué

Banny-candidatCIV: Un proche de Banny, responsable des fausses rumeurs d’attaques mortelles, démasqué

La nouvelle a fait le tour de la ville d’Abidjan, dans la nuit d’hier, peu après 21h, heure locale. Selon la rumeur, la résidence sise à Cocody, de l’ex-premier ministre Charles Konan Banny, candidat déclaré à l’élection présidentielle était en train d’être attaquée à l’arme lourde par des assaillants et qu’il y aurait déjà des morts. Après plusieurs coups de fil passés auprès de proches de Banny, il ressort qu’il n’en était rien, que sa résidence n’a jamais été attaquée et qu’il se reposait tranquillement, après une journée de rencontres avec des responsables de la CNC, en vue d’arrêter un chronogramme de tournée à l’intérieur du pays. Alors la question était dès lors de savoir qui était responsable de cette rumeur. Très vite, nos fins limiers se sont lancés sur les traces de l’instigateur de la fausse rumeur. Et ils ont découvert que celle-ci est venue d’un proche de Charles Konan Banny, très actif sur Facebook. Etienne Koffi, car c’est de lui qu’il s’agit, a été le premier à lancer la fausse information, sur son profil Facebook. Il a pris le soin d’identifier plusieurs personnes dans son message, pour être sûr qu’il aurait un fort retentissement. Non content d’affoler les gens, il a précisé dans sa fausse information que le candidat Banny était introuvable. Voici ce qu’il a posté : « Info : le domicile du candidat Charles Konan Banny vient d’être attaqué par des individus puissamment armés, on annonce plusieurs morts et l’on a aucune nouvelle du candidat Banny à l’heure où nous sommes. Union de prières pour la côte d’ivoire ».

Lire aussi :  Abidjan :   Dominique Ouattara échange  avec Anne Hidalgo, la maire de Paris autour du ‘‘couple mère-enfant’

Etienne Koffi est un Ivoirien, natif d Toumodi, qui vit en France depuis plusieurs années. C’est un ex-militant du PDCI devenu proche du camp Gbagbo, à la faveur de la présidentielle de 2010. Il anime le comité de campagne du candidat Banny à Champs-sur-Marne. Ses amis le présentent comme un mythomane mégalomaniaque, adepte des méthodes utilisées par les ex-agoras, qui consistent à ameuter les gens, par des fausses informations.

Signalons que quelques heures après avoir réussi à semer la psychose, il a retiré son post, comme si de rien n’était. Dommage pour lui, nos limiers avaient déjà fait une capture d’écran de son mensonge criminel. La question qu’on se pose maintenant est pourquoi il a fait cela ? L’a-t-il fait en accord avec son candidat Banny ?

Eric Nangui, correspondance particulière

© 2015, herve_makre. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com