LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Et pendant ce temps…Un journaliste a passé 3 jours à la MACA (Par André Silver Konan)

ASK ClichyEt pendant ce temps…Un journaliste a passé 3 jours à la MACA (Par André Silver Konan)

Et pendant ce temps, le directeur du journal “Aujourd’hui”, réputé (à tort ou à raison) expert dans le journalisme-fiction, a passé trois jours à la Maca. Délit de presse présumé. Détention inconséquente. Mettre aux arrêts un journaliste, pour délit de presse, n’a jamais été productif pour l’Etat. D’une part, le journaliste mis aux arrêts développe une mentalité de (faux) héros, une fois qu’il est libéré. D’autre part, arrêter un journaliste fait regresser le pays dans le classement mondial de la liberté de la presse. S’il s’agit de “punir” un journaliste qui méprise les règles déontologiques, il suffit de lui opposer la loi: blâme, sanctions pécuniaires, suspension de parution. Point à la ligne !

© 2015, herve_makre. All rights reserved.

Lire aussi :  FPI: “D’Affi à Gbagbo, le Wozo Tour de la moquerie” (Billet d’humeur n°29 d’André Silver Konan)

This site is protected by wp-copyrightpro.com