LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Conseil régional du Gôh-Un député, membre du Conseil, en colère : «Le grand Fromager va mal»

Le député Dougrou Sawouré Augustin
Le député Dougrou Sawouré Augustin

Conseil régional du Gôh-Un député, membre du Conseil, en colère : «Le grand  Fromager va mal» 

Le conseil régional du GÔH se gérerait-il comme aux temps antiques  ou comme dans un campement  où il n’y a que le suprême qui décide ? Comme au temps du rigodon?

Je suis certainement l’une des personnes  indiquées pour rendre un vibrant   témoignage, puisque je suis membre de ce fameux Conseil régional.

Nos suggestions les plus pertinentes  sont considérées comme  celles des gens étant de l’opposition et automatiquement rejetées par le  maître qui martèle souvent qu’il n’a de leçons à recevoir de personne. Ces propos  pas très démocratiques, jettent souvent un silence glacial sur l’auditoire composé des Grands Conseillers régionaux.

Quelques exemples de cette gestion archaïque pour étayer  nos propos:

  1. Les collecteurs des marchés des villages et campements perçoivent leurs salaires à la manière des précipitations dans le sahel!
  2. Les Vice-présidents ne sont jamais au courant des décisions à prendre ou prises par le Manitou! Ceux – ci    perçoivent  leurs frais de déplacement  de la poche et aux humeurs du Maître!

La gestion classique, comme on le sait, prévoit une colonne d’émargement. Au Conseil régional du GÔH,   il n’existe pas de registre ou de cahier dans ce sens!

  1. Des réalisations non inscrites au budget  sont réceptionnées (première  pioche du pont reliant GUEPAHOUO et les campements baoulés) !
  2. Et celles régulièrement programmées ne sont pas réalisées,  telle que le réprofilage de l’axe OBODROUPA-GNAGBODOUGNOA.  Il se raconte qu’on attend le Programme Présidentiel d’Urgence  (PPU) pour l’exécution des travaux qu’on attribuerait  au dit Conseil !
  3. Tous les projets du maître, jadis abandonnés, ont tous émergé y compris la construction d’une grande école au quartier fonctionnaire de GAGNOA dans un espace exigu!
  4. A la manière de l’oiseau paon, il  pavoise en trainant tous les chefs des  villages et des campements dans tous les funérailles de la région dans des cars hors usages qui abandonnent bien des fois  nos têtes couronnées  en rase campagne !
Lire aussi :  MOBILE ET MEDIAS SOCIAUX :WESTERN UNION LANCE SA PLATEFORME DE TRANSFERT TRANSFRONTALIER D’ARGENT  

Ce maître n’a  de leçons à  recevoir de personne ; nous en déduisons qu’il n’a de compte à rendre à personne non plus. A cette allure le gros et grand Fromager qui protège (LE GOH) s’écroulera tout simplement. Et  ses enfants n’auront plus de protection.

Maître incontesté de la visite d’état du Président de la République (coordonateur et président d’au moins 2 commissions),  il menace les cadres de Gagnoa en ces termes  et je  cite : « le PR me connaît, celui qui ne donne pas sa cotisation,  je vais envoyer son nom à la Présidence… »

Ce message a laissé pantois l’assistance puisqu’il n’est pas du tout  rassembleur. C’est plutôt un diviseur commun. Et la suite on la connait…

Au regard de ce qui précède (gestion calamiteuse et opaque) et dans l’objectif de l’émergence d’ici  à  2020 ; vœux pieux de S.E.M ALASSANE OUATTARA, je me suis demandé si l’inspection général  de l’Etat de Côte d’ivoire est  au courant de cette gestion hasardeuse dans le GÖH.

Nous suggérons aux services d’état un audit pur et simple pour infirmer ou confirmer nos propos. 

Honorable AUGUSTIN DOUGROU SAWOURE 

Adadougrou1954@gmail.com

© 2015, herve_makre. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com