LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Forces régulières de sécurité, débarrassez-nous de ces vilains petits «microbes» (Billet d’humeur n°33 d’André Silver Konan)

ASK-3‘Forces régulières de sécurité, débarrassez-nous de ces vilains petits « microbes »’ (Billet d’humeur n°33 d’André Silver Konan)

C’est clair ! La naissance de groupes d’auto-défense informels est un indice de démission des forces régulières de défense et de sécurité. Aucun doute là-dessus. Le phénomène n’est certes pas nouveau, les dérives subséquentes non plus. Mais la responsabilité des forces régaliennes, d’hier à aujourd’hui est la même. Et elle pousse à l’indignation.

Entre 1990 et 2000, les « soufè-wourou » s’étaient constitués un peu partout dans les quartiers, pour faire face à l’insécurité. Très rapidement, au lieu de jeunes gens baraqués qui surveillaient les quartiers, on a commencé à voir des gens bardés d’amulettes, aux accoutrements peu communs, et portant des fusils traditionnels. Le phénomène des dozos mués en gardiens venait de naître. Les dérives aussi. La suite est connue…

Entre 2002 et 2011, la démission des forces régulières de défense, face à l’avènement de la rébellion, a favorisé l’émergence (aucun jeu de mots, Lol) de groupes d’auto-défense informels. Au lieu de patriotes aux mains nues, on a commencé à voir des milices armées bien organisées, appliquant bêtement « l’article 125 ».

Depuis 2011, la démission des forces régulières de sécurité, face aux vilains petits « microbes » (jeu de mots intentionnel) qui sont eux-mêmes les rejetons de la milice pro-rebelle des « Commandos invisibles » d’Abobo ; est en train de pousser des gens à se muer en groupes d’auto-défense. Les lynchages ont commencé. Jusqu’où iront ces groupes d’autodéfense ? Qui vivra verra !

Mais hier, comme aujourd’hui, ma position n’a pas changé: les forces régulières ne doivent jamais, au grand jamais laisser sous-traiter leur fonction régalienne, qui est celle de protéger les personnes et les biens. Elles ont manqué aussi bien à leur mission qu’à leurs responsabilités. Et je ne trouve pas cela très responsable. Surtout que cette fois-ci, il s’agit juste de neutraliser des…gamins. Alors, forces régulières de sécurité, débarrassez-nous donc de ces vilains petits « microbes » et de façon tout à fait régulière, s’il vous plait !

Lire aussi :  Man-gestion des rumeurs: 40 Leaders d’opinion à l’école de RAIDH

André Silver Konan

Journaliste-écrivain

© 2015, herve_makre. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com