LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Elections 2020 : la biennale panafricaine des droits de l’homme veut la protection des droits humains en Côte d’Ivoire

 La biennale panafricaine des droits de l’homme est une organisation non gouvernementale (ONG) créée en 2015 par des activistes ivoiriens des droits humains. Face  à la situation socio- politique  de plus en plus d’inquiétante du pays, Yao Noel, journaliste et juriste par ailleurs Commissaire Général de la biennale a animé ce jeudi une conférence de presse  à la maison de la presse au plateau.   Cette conférence qui avait pour thème : la situation socio- politique ivoirienne et les perspectives des droits de l’homme est organisée pour attirer  l’attention des acteurs politiques  nationaux qui attisent déjà le feu en prélude des élections de 2020.

En effet, déplore Yao Noel, l’on assiste çà  et là à la survenue  de la violence avec morts d’hommes. Tout cela provoqués par des propos incendiaires incitant à la haine. C’est pourquoi, les activistes des droits de l’homme ont décidé de prendre le devant  des choses car l’être humain est sacré. Ceci pour ramener la démocratie à son sens qui est le jeu des arguments. Toute action politique doit avoir pour but de servir l’humanité et non la détruire. La biennale appelle tous les acteurs nationaux à mettre la problématique des droits de l’homme au cœur des futures élections.  Il faut, selon lui faire en sorte que les élections 2020 ne soient pas la cause des malheurs. Le commissaire général de la biennale qui avait à ses côtés, Vincent Beny, secrétaire général propose une concertation dans les prochain mois pour un consensus national.

Ford Raymond Guei

© 2019, redaction. All rights reserved.

Lire aussi :  Côte d’Ivoire-Inconcevable : ‘‘On ne comprend plus rien dans ce pays''-La rentrée des classes, un véritable calvaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com