LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

LEGISALTIVES YOPOUGON DES CANDIDATS ONT PEYR SIGNENT UNE CHARTE LEDEBATIVOIRIEN.NET

urgent: grosse peur des candidats RHDP-FPI-COJEP-UDPCI-PDCI à Yopougon face aux troubles à venir aux législatives

Ils sont candidats à Yopougon, une commune dont les débordements de tous acabits sont sans démesures; des élections apaisées réclamées

 

A l’initiative de la jeune Chambre économique, JCI-Abidjan Elite, trois candidats aux élections législatives à Yopougon ont signé mercredi à la salle des fêtes de la Mairie pour des élections apaisées.

En présence de Kouadio Konan Bertin dit KKB, le ministre de la Réconciliation, Ouattara Abbas du Rhdp, Michel Gbagbo du FPI-PDCI et Bly Roselin du Cojep-Udpci-AFD. Ils  ont pris l’engagement d’œuvrer pour des élections apaisées dans la plus grande commune du District d’Abidjan.

Au nom de la coalition qui parraine sa candidature, Bly Roselin, 1er vice-président du Cojep a lancé un appel non seulement à l’endroit des militants, mais aussi  à l’endroit de tous les électeurs à faire en sorte que ces élections se déroulent dans un climat de paix et de sérénité. «Le Cojep et les autres partis politiques boycottaient les élections parce que l’institution chargée de les organiser était loin d’être indépendante.

C’est le fruit du combat mené qui motive aujourd’hui notre retour dans le jeu électoral. L’opposition a décidé de retrouver véritablement sa place sur l’échiquier politique national. C’est pourquoi, nous demandons à nos militants de se motiver, de se remobiliser pour participer massivement aux élections pour la victoire de l’opposition au soir du 6 Mars 2021».

L’occasion a été saisie par Kouadio Konan Bertin, le ministre de la Réconciliation pour remercier la jeune chambre économique pour l’initiative prise en faveur de la paix. Il a profité de cette tribune pour expliquer l’importance du scrutin dont les jeux s’ouvrent dans 24 h en s’adressant directement aux candidats.«Beaucoup de choses graves se sont passées ici à Yopougon en 2010. Il vous incombe d’œuvrer véritablement pour que cela ne répète plus.

Les populations que vous voulez représenter à l’Assemblée nationale ont besoin de quiétude et de paix pour vaquer à leurs occupations dans la sérénité. Faisons en sorte que chacun reprenne ses activités après les législatives. Cela y va de votre sens de responsabilité. La loi n’oblige personne à voter, mais celui qui refuse de voter ne doit pas empêcher l’autre de le faire» a-t-il souhaité.

Lire aussi :  Abidjan-la centrale syndicale dignité relance la lutte-Boga Dago Élie : «Malrgré des avancées beaucoup reste encore à faire…»

Ford Raymond Guei

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com