LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Des observateurs Indigo, lors d'une session de formation à l'intérieur du pays LEDEBATIVOIRIEN.NET

Des observateurs Indigo, lors d'une session de formation à l'intérieur du pays

Législatives 2021: indigo Côte d’ivoire annonce sa mission d’observation de l’environnement et du déroulement du scrutin du 6 mars

COMMUNIQUE  

Indigo Côte d’Ivoire, une association apolitique non confessionnelle et autonome de droit ivoirien, conformément à sa mission d’observation long terme de l’environnement sociopolitique en côte d’ivoire, prévoit de suivre le déroulement de l’élection des députés a l’assemblée nationale prévue pour le 6 mars prochain en vue de continuer d’informer les populations, l’opinion publique nationale et internationale relativement a la situation sociopolitique du pays et de faire des recommandations sur le processus électoral en vue de contribuer au renforcement de la démocratie en côte d’ivoire.

Des observateurs Indigo, lors d'une session de formation à l'intérieur du pays LEDEBATIVOIRIEN.NET
Des observateurs Indigo, lors d’une session de formation à l’intérieur du pays

 Indigo Côte d’Ivoire s’est assignée, depuis mars 2020, entre autres pour mission, d’observer l’environnement sociopolitique et de faire des recommandations aux différents acteurs afin de faciliter un processus électoral inclusif, apaisé, transparent et sans violences, contribuant ainsi à l’avancement de la démocratie dans notre pays. Cette mission s’inscrit dans le cadre d’un processus d’Observation Long Terme (OLT), un pan du Programme Transition et Inclusion Politique (PTI) conduit par le NDI (National Democratic Institute)avec le soutien financier de USAID.

Tout comme à l’occasion du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020, Indigo Côte d’Ivoire déploie une mission d’observation de l’environnement et du déroulement de l’élection des Députés à l’Assemblée nationale du 6 mars 2021.Pour ce faire, plus de 500 citoyens observateurs relais communautaires seront mobilisés, dans toutes les communes du District d’Abidjan ainsi que les départements du reste du pays. Au nombredes citoyens recrutés, formés et déployés, nous comptons la cohorte des 120 observateurs OLT qui n’ont jamais cessé d’observer, au quotidien, les dynamiques sociopolitiques dans nos villes, villages et hameaux. Pour rappel, ces observateurs OLTont à charge de collecter toutes lesdeux semaines les données en lien avec l’environnement sociopolitique et sécuritaire de leurs communautés respectives, en vue de mettre en exergue les dynamiques qui gravitent autour du processus politique en cours en Côte d’Ivoire. A ceux-ci s’ajoutent plusieurs observateurs mobiles dont Indigo Côte d’Ivoire prévoit le déploiement le jour du scrutin. 

Lire aussi :  Cocody : N’gouan Aka Mathias veut un autre mandat pou mieux faire

 Les observateurs, composés d’hommes et de femmes, auront la responsabilité d’observer le déroulement du scrutin sur toute l’étendue du territoire, notamment dans les centres et bureaux de vote, mais aussi dans l’environnement immédiat des lieux de vote, en vue de la collecte de tous les incidents ayant trait au processus électoral. Ces observateurs ont été recrutés dans les localités dans lesquelles ils vont observer et sont régulièrement formés à l’observation électorale. En outre, la distribution géographique des observateurs dans les différentes localités du paysobéit à une logique proportionnelle.

 La collecte des données se fera par le biais de grilles d’observation et d’incidents. Ces données recueillies seront remontées par SMS cryptés à une plateforme technologique qui se chargera de les décrypter et les mettre à disposition de l’équipe d’analystes en vue de les analyser pour évaluer l’environnement, la sincérité et l’inclusivité du scrutin.

Avec ce dispositif, Indigo Côte d’Ivoire, entité indépendante ayant déjà observé l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, s’engage à nouveau à observer tout l’environnement sociopolitique et sécuritaire, avant, pendant et après le processus électoral, en dépit des éventuelles difficultés qui pourraient subvenir dans le cadre de sa mission d’observation citoyenne.

Sur la base des données collectées dans le cadre de sa mission d’Observation Long Terme (OLT), Indigo Côte d’Ivoire a régulièrement produit des communiqués visant à alerter l’opinion publique sur d’éventuelles menaces sur la cohésion sociale, si un certain nombre de dispositions n’étaient pas prises en vue de l’apaisement. Et à surtout encourager toutes les parties prenantes à un dialogue inclusif et franc, évitant des lendemains incertains après des élections, occasionnant très souvent des pertes en vie humaine, des dégâts matériels sur des biens publics et privés, des handicaps à vie et toutes sortes de traumatismes.

Lire aussi :  ABIDJAN!« PAS DE DJIHADISTES ARRÊTÉS EN COTE D'IVOIRE, MAIS LA MENACE EST RÉELLE », PAUL KOFFI KOFFI; «LA COTE IVOIRE A PRIS TOUTES LES DISPOSITIONS»

Si l’environnement sociopolitique et sécuritaire actuel reste beaucoup moins tendu que pendant l’élection présidentielle passée, il n’en demeure pas moins que tous les acteurs se doivent de s’impliquer dans le maintien de ce climat et l’améliorer davantage, à travers des discours apaisés et responsables lors de la campagne électorale en cours dans le pays et au lendemain du scrutin.

Des observateurs Indigo, lors d'une session de formation à l'intérieur du pays LEDEBATIVOIRIEN.NET
Des observateurs Indigo, lors d’une session de formation à l’intérieur du pays

Aussi, Indigo Côte d’Ivoire voudrait appeler toutes les parties prenantes à protéger ces citoyens, défenseurs des droits de l’Homme, que sont les observateurs nationaux et internationaux qui rendent compte du déroulement du processus politique et électoral conformément aux dispositions constitutionnelles et légales en vigueur, participant ainsi au renforcement de la démocratie et de la paix sociale en Côte d’Ivoire.

Indigo Côte d’Ivoire réaffirme son impartialité dans sa quête et sa volonté de contribuer à créer les conditions d’un climat sociopolitique apaisé.  C’est pourquoi, ses équipes continueront d’observer et de rapporter l’évolution du contexte et du processus politique en cours en Côte d’Ivoire, d’en informer l’opinion publique, tout en encourageant tous les acteurs à toujours privilégier le dialogue et la voie de la résolution pacifique des éventuels différends.

Fait à Abidjan, le 1er mars 2021

Indigo Côte d’Ivoire

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com