LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

urgent-affaire E-Com et Alap-Ci :des membres d’une amicale de Sinimatiali prêts à descendre sur la Cour d’Appel d’Abidjan ledebativoirien.net

urgent-affaire E-Com et Alap-Ci :des membres d’une amicale de Sinimatiali prêts à descendre sur la Cour d’Appel d’Abidjan

urgent-affaire E-Com et Alap-Ci (René Yedieti-Ousmane Bamba): des milliers de membres d’une amicale de Sinimatiali prêts à descendre sur la Cour d’Appel d’Abidjan

Ils sont prêts à braver tout sur le chemin de  l’éclatement de  la vérité dans l’affaire E-Com et Alap-Ci. Et là, sa qualité de membre d’honneur de l’Amicale des Texasiens de Sinématiali, vaut son pesant d’or pour une mobilisation populaire. Ses admirateurs et ressortissants de Sinématiali sont invités, le 16 mars prochain, par le porte-parole de l’Amicale, Soro Do, à prendre d’assaut la Cour d’Appel d’Abidjan, pour l’audience dans l’affaire opposant le PDG de la librairie de France Groupe, l’opérateur économique René Yedieti (fils de Sinématiali),  à    son ex-associé dans les entreprises E-COM et ALAP-CI,  Ousmane BAMBA. 

Une affaire devant les tribunaux, depuis 2017 et qui défraie la chronique, mettant en scène le Directeur  général de la librairie de France, l’opérateur économique René Yedieti et son ex-associé Ousmane Bamba   dans les entreprises E-COM et ALAP-CI. Elle a donné lieu à une sortie musclée, ce mardi 2 mars  à Abidjan de l’Amicale des Texasiens de Sinematiali, dont est membre René Yedieti. « Il est depuis quelques mois victime d’une cabale judiciaire montée de toute pièce. Nous demandons l’éclatement de la vérité », a lancé face aux médias, le porte-parole de l’amicale, Soro Do, qui  sonne la mobilisation autour de René Yedieti, et menace.

«C’est une campagne de dénigrement orchestrée par Ousmane BAMBA contre René YEDIETI. Nous ne pouvons pas rester longtemps silencieux face aux soubresauts d’un individu qui tient à salir la personne d’un opérateur économique qui est un modèle de réussite en Côte D’Ivoire. Nous venons par cette déclaration prendre l’opinion nationale et internationale à témoins face à un individu qui veut se faire passer pour une victime dans l’affaire ALAP-CI qui repose sur le mensonge dans le seul but de se venger. Nous disons non au braquage de fonds effectués par Ousmane BAMBA à E-COM.

Nous encourageons la cour suprême à dire le droit dans ce dossier et appelons la justice à la vigilance dans l’affaire ALAP-CI qui n’est rien d’autre qu’une ruse d’un voyou pour noyer sa mauvaise moralité. Nous appelons toutes les personnes éprises de justice à suivre cette affaire de prêt. C’est pourquoi, nous serons tous au tribunal le 16 pour que la vérité éclate…Attention, les gens viendront de Sinématiali », SORO DO,  porte-parole de l’ATEXSI.

Lire aussi :  Crise ivoirienne-«Que faire pour des élections apaisées en 2020 ?’’: les 3 recettes du politologue Julien KOUAO

Mais pour appréhender une partie du dossier, suivons  l’historique de ce qu’il croit savoir sur l’affaire. Suivez Soro Do:

«René YEDIETI PDG du Groupe librairie de France est associé avec ATLAN Patrick et BAMBA Ousmane pour créer la société ALAP-CI, dont le Capitale est de 1.000.000FCFA (Un million de francs CFA) courant 2010 où ATLAN Patrick et Ousmane BAMBA sont nommés Co-gérants de ladite société.

C’est dans le cadre des activités de cette société que Ousmane BAMBA a initié une plainte auprès du doyen des juges contre Patrick ATLAN, René YEDIETI, Aymeric ATLAN, Cedric ATLAN et Doumbia YORO pour des faits, dit-il, d’abus de biens sociaux et blanchissement d’argent au préjudice de la société ALAP-CI. En effet, la société ALAP-CI a obtenu, de Côte d’ivoire télécom le marché de l’édition des annuaires téléphoniques à la fin de l’année 2010.

Après la signature du contrat, il revenait évidemment à la société ALAP-CI selon les clauses dudit contrat de préfinancer l’édition de l’annuaire et de se payer au moyen du prix de vente des insertions publicitaires payées par les annonceurs et reverser une redevance à Côte d’ivoire Télécom. cependant, les associés sont conscients du faible capital de 1.000.000FCFA de la société ALAP-CI qui ne lui permet pas de faire face aux coûts d’impression des annuaires. C’est dans ces conditions que René YEDIETI,

accepte de préfinancer l’opération par le biais de la librairie de France Groupe, à charge pour la société ALAP-CI de lui rembourser ses préfinancements avec les recettes issues des opérations d’insertions », très bien informé, il poursuit, dans une salle d’un hôtel du Plateau devant les membres de l’Amicale et les journalistes.

«C’est par cette voie que les éditions 2011, 2012, et 2013 ont été réalisées. Les recettes encaissées sur les annonceurs ont été donc affectées au remboursement des fonds tirés des caisses de la librairie de France Groupe. Après ces impressions (2011, 2012 et 2013) l’édition des annuaires téléphoniques a été retirée à Côte d’ivoire Télécom en 2013 au profit de l’ARTCI qui n’a pas poursuivi le contrat avec la société ALAP-CI. Le non renouvellement de ce contrat a causé une cessation d’activité de la société ALAP-CI.D’où ses difficultés à rembourser les préfinancements mis à sa disposition par Monsieur René YEDIETI par le biais de la librairie de France Groupe.

C’est donc la société ALAP-CI qui est redevable envers la librairie de France Groupe de la somme de 212.000.000FCFA à ce jour.

Et dire par le biais de la presse que Monsieur René YEDIETI et ses Coassociés ont détourné 2 ou 3 milliard de FCFA dans une société dont le chiffre d’affaires n’atteint pas ce niveau et dont les charges sont connues, impressions, commissions des commerciaux, charges d’exploitation est absurde », lâche le conférencier.

Lire aussi :  Tonpki RHDP : le Gal Robert Guei et le ministre Albert Flindé se sont parlé

Pour lui comme tous les membres de l’Amicale des Texasiens de Sinématiali, la plainte de l’ex-associé Ousmane BAMBA est menée   sur fond de vengeance et de règlement de compte qui «ne saurait prospérer dans de telles conditions et comme nous ne sommes pas dupes, nous nous sommes rendu compte que Ousmane Bamba veut brouiller les pistes par ce passage en force en vue de se venger d’un citoyen honnête en la personne de Monsieur René Yediete PDG du Groupe Librairie de France qui n’est plus à présenter en Côte d’ivoire et même en Afrique », appuie-t-il et de confier que, Ousmane BAMBA a été condamné pour détournement de plus de 10 milliards de FCFA suite à une plainte de René Yedieti dans l’affaire E-COM en 2017.

rene yediety et ousmane bamba ex associés ledebativoirien.netC’est que René Yedieti et Ousmane Bamba sont deux ex-associés de la société E-COM. Société créée en 2006 avec un capital de 10 millions de FCFA et de 50% de part pour chacun. Ici René Yedieti finance et Ousmane Bamba gère l’entreprise. L’absence de transparence dans la gestion pousse René Yedieti à des vérifications de documents auprès des banques où éta René Yedieti ient logés les comptesde la société E-COM.

Toujours bien renseigné, Soro Do, porte-parole de l’Amicale des Texasiens de Sinématiali, affirme que des documents qu’il a fouillés et fournis par les banques, René Yedieti constate que son associé a retiré à son profil la somme de 8.927 462 000 FCFA (huit Milliards neuf cent vingt-sept millions quatre cent soixante- deux mille FCFA) sur le premier compte. Sur le second compte, Ousmane BAMBA a retiré à son profit la somme de 1.024.600.000 (un milliard vingt-quatre millions six cent mille F CFA.)

«René YEDIETI, après plusieurs tentatives de conciliations infructueuses d’amis communs porte plainte au nom de la société E-COM et à son propre contre Ousmane Bamba pour abus de biens sociaux, faux et usage de faux en écriture. Après 3 (trois) auditions contradictoires, Ousmane BAMBA est condamné et incarcéré à la MACA. Le juge d’instruction du premier cabinet émet un mandat de dépôt et qui ordonne la saisie des comptes où étaient logés les fonds détournés en 2017. A cette date de la saisie, le compte avait un solde de plus de 6.000.000.000-six milliard de francs CFA ».

Trois mois après son incarcération, Ousmane BAMBA obtiendra une liberté provisoire contre une caution fixée à 100 000 000CFA (cent millions de francs CFA). Signé du doyen des juges, le Président Ousmane COULIBALY.

Lire aussi :  Abidjan: Plusieurs avocats prêtent serment au Tribunal Militaire

«C’est depuis sa sortie de prison et la levée des saisies sur les fonds détournés que, Ousmane BAMBA a juré d’en découdre avec le PDG du Groupe librairie de France René YEDIETI. Cette affaire est également pendante au tribunal du commerce d’Abidjan qui a découvert un troisième compte bancaire au nom d’E-COM ouvert par Ousmane BAMBA à l’insu de son associé. Depuis sa liberté provisoire, Ousmane BAMBA crie vengeance par des campagnes de dénigrement contre René YEDIETI.

En vérité, la plainte d’Ousmane Bamba contre Monsieur René YEDIETI est un stratagème tout trouvé par lui afin de noyer une affaire qui a été portée devant la cour suprême. Nous avons confiance à notre justice puisque nous sommes tous des justiciables. Sinématiali ser là le 16 mars», lâche le porte-parole, SORO Do.

En donnant rendez-vous aux membres de l’Amicale des Texasiens de Sinématiali, il pense que le droit sera dit en faveur  de Yedieti. Texas reste ce mythique espace qui a vu naître, grandir et forger des générations de ressortissants de Sinimatiali, qui entendent faire bloc autour de celui qu’il qualifie de référence pour la nouvelle génération, René YEDIETI.

H.MAKRE

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com