LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

urgence agricole: l’appareil national de production agricole reste intact en Côte d’Ivoire LEDEBATIVOIRIEN.NET

urgence agricole: l’appareil national de production agricole reste intact en Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire subit de plein fouet les effets de la pandémie du covid-19 comme tous les pays du monde. Essentiellement agricole, elle a dès la survenue de la pandémie mis en place un programme d’urgence du secteur agricole porté par l’agence d’Appui National au Développement Rural (Anader). C’est le bilan provisoire de la mise en œuvre de ce programme qui a été  fait récemment.

Cissé Sidiki, directeur général de l’Anader  a dans un tableau fait un bilan provisoire de la contribution de l’institution qu’il dirige à la mise en œuvre du programme d’urgence du secteur agricole (purga). Entouré du président du conseil d’administration, Coulibaly Adama et de la directrice générale adjointe, Nicole Aphing-, Kouassi, il a fait une large communication en indiquant que l’action de l’Anader dans le cadre du Purga  a porté sur deux volets essentiels que sont l’appui technique et matériel à la production agricole et l’appui à la mise en marché des produits.

Il précise  qu’à la date du 24 Février ,cet appui a déjà profité à au moins 21574 producteurs de maïs sur  24750 prévus, soit un de réalisation de 87%. S’agissant des producteurs de maraîchers, de manioc et de bananes plantains, ces chiffres sont respectivement de 22054 sur 43000 soit 51%; 7400 sur 32000, soit 23% et 1249 sur 4900, soit 26%. Cet accompagnement a pour but de générer une production alimentaire additionnelle de 3000 tonnes de bananes  plantains, 1000 t de maïs,300000 t de manioc et de 87000 t de produits maraîchers. Pour ces différentes  productions, les superficies cultivées sont de 1876 ha sur 2000 initialement prévues pour la banane plantain, soit 94%; 7519 ha sur 15000 prévues pour le manioc, soit 50%, 4559 ha sur 5000 pour le maïs et 33383 ha contre 5000 prévus pour les produits maraîchers, soit 668%.

Lire aussi :  Urgent-Bénin: mais  pourquoi Patrice talonne les droits humains avec le retrait du pays de la Cour Africaine 

En attendant les récoltes des productions de bananes plantains et de manioc, l’on enregistre respectivement pour le maïs et la production maraîchère, 1423 sur 10000 t attendues, soit 14% et 10.133 t sur 87000 attendues, soit 12%. Cette contre-performance selon le dg de l’Anader est due à l’absence de pluies attendues. En plus, le purga a permis la remise  aux producteurs  289 tricycles sur  312 prévus, soit 93%; 12 camions sur 18, soit 67%. Au niveau des produits phytosanitaires, 3033 t d’engrais (npk et urée) , 3250 (93%) ont été distribués en plus de 38369 litres d’herbicides sur 40000, soit 96%; de 19823 litres, 19500, soit 102% et 20133 kg de fongicide sur 45000( soit 44%.

Concernant le matériel végétal, 7.519.000 boutures de manioc ont été mises à disposition sur 15 millions initialement prévus soit 50%. En outre, 100 t de semences de maïs sur 100 prévues, soit 100%. Toutes ces réalisations permettent en définitive au directeur général de l’Anader de rassurer  que l’appareil national de production agricole et de distribution de denrées alimentaires est resté intact, mais mieux la sécurité alimentaire, sanitaire et nutritionnelle des populations rurales n’a pas été entamée malgré la pandémie.

  FORD RAYMOND GUEI

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com