LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Africa Sports: réussir la fusion après la qualification des 25 joueurs du camp Bahi ledebativoirien.net

Africa Sports-joli coup du CNF: réussir la fusion après la qualification des 25 joueurs du camp Bahi

C’est peut-être le bout  du tunnel dans de la crise à l’Africa Sport une semaine après la rencontre des deux dirigeants protagonistes sous l’égide du comité national  de normalisation de la fédération ivoirienne de football. Alexis Vagba et Antoine Bahi. Les deux hommes forts du club ont convenu de présenter une seule équipe la saison 2020-2021. A quelques jours de l’ouverture de la saison, sur la liste des joueurs déposée par le camp Bahi, 25 ont été qualifiés par le CNF.

Bonne nouvelle pour le président Antoine Bahi dont le seul souci était de sauver la carrière des joueurs. «Mon souci  majeur n’est pas la présidence du club, mais la qualification de nos joueurs pour leur permettre de poursuivre leur carrière. Les jeunes gens ont besoin de s’exprimer  pour avoir d’autres opportunités», avait-il indiqué devant la CNF. A l’issue  de l’importante rencontre, les responsables de l’instance suprême avaient demandé aux deux dirigeants d’aller s’entendre.

Avec la qualification des joueurs du camp Bahi, les deux parties  doivent s’accorder pour présenter une équipe commune afin de permettre à l’Africa sport de démarrer le championnat  en même temps que les autres équipes.

Pour cela, il va falloir trouver un bon amalgame et coordonné les stratégies  pour avoir une équipe homogène. Avant la reprise du championnat national reporté au 27 mars pour cause de décès du premier ministre  Hamed Bakayoko,le commandant  Antoine Bahi a exprimé sa gratitude aux responsables du  CNF pour  avoir trouvé la solution à la crise qui mine l’Africa sport depuis plusieurs années.

Lire aussi :  Abidjan: ‘‘CARREFOUR PLAYCE’’ Marcory au cœur de fausses accusations comme il ne le ferait pas à Paris

« C’est une grande joie pour moi de pouvoir sauver la saison de nos joueurs. Il y a un temps  pour les palabres, mais il y a également  un temps pour faire la paix. Nous avons tous l’ambition de voir l’Africa sport briller comme dans le passé. Nous les êtres humains allons passer, mais le club qui nous est cher doit continuer à exister», s’est-il réjoui tout en présentant  ses sincères excuses au doyen Me Cheichna Sylla qui s’est senti  écorché par ses propos.

FORD RAYMOND GUEI

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com