LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

ALPHA BLONDY REFROIDIT TOURE MAMDOU A L'HOMMAGE A HAMED BAKAYOKO LEDEBATIVOIRIEN.NET

urgent-Alpha Blondy refroidit Touré Mamadou: « vous vous trompez d’adversaire » et Hamed Bakayoko, Grand-Croix de l’ordre national

Tout le monde l’a vu, aux côtés de son épouse, Dominique Ouattara, Alassane Ouattara a décoré «son fils», Hamed Bakayoko, décédé le 10 mars à 56 ans et célébrée par des stars de la musique ivoirienne et africaine, l’élevant à la dignité de Grand-Croix de l’ordre national, la plus haute distinction honorifique en Côte d’Ivoire. L’espace du stade olympique d’Ebempé a permis à plusieurs stars de témoigner de  leur amitié au défunt. Mais aussi de ne pas se dénaturer comme la star mondiale du reggae, Alpha Blondy.

HAMED BAKAYOKO HOMMAGE LEDEBATIVOIRIEN.NETEt celui qui fera les frais de l’objectivité de la méga star est le jeune ministre de la jeunesse, Touré Mamadou. Alors que n’étant pas le  présentateur  principal, il a cru bon, profiter de l’hommage en chanson pour s’illustrer aux côtés de la star du reggae qui pleure  son ami et frère, Hamed Bakayoko.

Mais  il sera refroidi très rapidement  par la star avec sa chanson «Vous jouez avec le feu». Rappelant au jeune ministre qu’il ne faut pas vite se réjouir de ce qu’il voit et se laisser emporter par le spectacle du moment, mais de peser les actes posés  par les uns et les autres et notamment,  les  politiciens. C’est un Touré Mamadou dont le regard s’éteignant, perdant toute brillance qui est observé  par le public. Il pouvait s’effondrer sur la belle pelouse bien propre du stade  olympique d’Ebempé en écoutant les  paroles de la star Alpha Blondy, le frapper de plein fouet.

C’était se méprendre sur le compte du reggaeman, parce que, comme aime  à le dire Alpha Blondy: «Mes chansons me permettent de jouer mon rôle de messager». Car elles s’adressent aux «negro nazi», ces Ivoiriens qui pensent que les autres sont des sous-hommes.

Lire aussi :  Formation : Des étudiants à l’école pratique de Génie Informatique Côte d’Ivoire 

«Madou, comme tu es  un politicien voici une chanson  pour  vous »

«Vos querelles sempiternelles font la louange de la géhenne et avec vos querelles personnelles vous nous éclaboussez de votre haine. Vaut mieux une fin effroyable qu’un effroi sans fin. Vous-vous trompez de guerre parce que vous vous trompez d’adversaire»

Ce sont donc  au moins quelques 20.000 témoins, majoritairement des jeunes portant un T-shirt blanc à l’effigie de « Hambak », qui ont pris d’assaut le stade olympique d’Ebimpé pour écouter Alpha Blondy, Magic System, Fally Ipupa Obams, Ariel Sheney, Ismaël Isaac, Koffi Olimidé, en passant par Sidiki Diabaté, Yodé et Siro, Les Garagistes, Didier Bilé ou encore Bawa Traoré.

Les footballeurs Samuel Eto’o et Emmanuel Adebayor étaient présents. Plusieurs chefs d’Etat voisins étaient également présents, dont le Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, le Ghanéen Nana Akufo-Addo et le Guinéen Alpha Condé. Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ex-président Henri Konan Bédié représenté par Maurice Kacou Guikahué ; et le Front populaire ivoirien (FPI) de l’ex-président Laurent Gbagbo représenté par l’EDS, ont salué la mémoire, « d’un grand serviteur de l’Etat« ; que tout Séguéla attend.

HERVE MAKRE

Ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com