LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

HAMBAK ET ADO A SEGUELA HAMEDBAKAYOKO LEDEBATIVOIRIEN.NET

Reportage exclusif-Inhumation d’Hamed Bakayoko :Émotions et larmes au rendez-vous à Séguéla-Vivez l’ambiance électrique

Pleurs, cris et consternation sont les émotions qui ont marqué cette journée de l’inhumation du premier ministre Hamed Bakayoko, chef du gouvernement à Séguéla ce vendredi 19 mars 2021. Ledebativoirien.net dans un reportage vous raconte l’évènement.

10h, nous quittons Mankono pour  Séguéla. 60km parcourus, nous retrouvons à l’entrée de la ville, le ministre-député Ibrahim Cissé Bacongo et le tout nouveau Colonel et commandant de la 3è légion militaire de Bouaké, Losseni Fofana alias « commandant Loss ». Nous leur faisons les civilités d’usage puis quelques échanges fraternels s’en suivent. 11h, nous arrivons au domicile du célèbre Awaza Bakayoko, l’oncle du premier ministre Hamed Bakayoko. Une cour familiale bondée de monde venu de toutes les contrées de la Côte d’Ivoire.

Regard stoïque du patriarche qui fini par céder lorsque l’un des « frères » et compagnons du défunt premier ministre se jette dans ses bras en pleurant son ami. Le doyen Awaza ne tient pas, assis à la véranda de sa résidence, il se lève et file dans sa chambre. L’émotion était de trop pour lui. Les jeunes d’Adjamé sont visibles dans la concession du vieux Awaza par leurs tee-shirts noirs à l’effigie d’Hamed Bakayoko.

13h, c’est l’heure de la prière de vendredi, le « Djouman » à la grande mosquée de Séguéla. Aussitôt terminée, les fidèles musulmans procèdent à la prière mortuaire du défunt. Hamed Bakayoko couché dans un cercueil couvert du drapeau national, faisait couler les larmes des ivoiriens et ivoiriennes venus marquer leur compassion au peuple du Woroba et à la famille éplorée Bakayoko.

Lire aussi :  Côte d'Ivoire: ces paroles de Simone Gbagbo sont-elles mal comprises? Une autre vision

13h 25, c’est le moment de l’ultime voyage d’Hamed Bakayoko. L’émotion est à son paroxysme. Direction, le Ranch du défunt. Montée sur un « command car » militaire, la dépouille mortelle avance tout doucement sous les cris et les pleurs des populations sorties massivement pour la circonstance. Ils sont là également. La communauté sénoufo pour honorer la traditionnelle alliance ethnique. Ainsi, plusieurs « barrages » ont été levés pour que le cortège funéraire poursuive son chemin.

14h, nous arrivons à la résidence de campagne du chef du gouvernement Hamed Bakayoko. Le lieu de l’inhumation du maire d’Abobo. C’est-à-dire le Ranch. Mais, avant une marrée humaine d’environ 50 milles âmes à pied, à moto et véhiculées accompagne le fils prodige du Woroba à sa dernière demeure.

À 1km du domaine du premier ministre Hamed Bakayoko, un dispositif de sécurité tente de stopper la foule de jeunes qui se dirige vers le Ranch. Mais difficile pour les hommes en treillis de circonscrire cette marrée humaine. Le  dispositif cède sous la pression des jeunes surexcités qui scandent d’abord «On veut Ham Bak ! On veut Ham Bak !» puis «Libérez ! Libérez !». Comme pour dire à l’armée de les laisser passer pour qu’ils prennent part à l’inhumation du « Golden Boy », le parrain des « chinois « .

HAMBAK ET ADO A SEGUELA LEDEBATIVOIRIEN.NETDu coup, les jeunes prennent d’assaut les abords de la résidence de campagne du défunt. Le Ranch est littéralement assiégé par une foule immense. L’honorable Touré Alpha Yaya tente de calmer l’ardeur des jeunes. Ils pleurent et crient « Hamed n’est pas mort ! Hamed n’est pas mort !».     C’est dans cette ambiance funèbre, que Badro, l’ex-compagnon de feu DJ Arafat fait son apparition. Les « chinois » se ruent sur lui, l’arrachant quelques billets de banque. Ainsi, la grisaille de la mort se dissipe tant soit peu sans interrompre les cris et les pleurs.

Lire aussi :  ABIDJAN :L’ORGANE DE RÉGULATION DES FILIÈRES HÉVÉA ET PALMIER A HUILE INSTALLE

Pendant ce temps, loin du brouhaha, dans l’intimité familiale, se tient l’inhumation du premier ministre Hamed Bakayoko à côté de la mosquée qui joute sa résidence de campagne.  Hélas! Hamed Bakayoko s’en est allé et repose à jamais dans son Ranch à Séguéla. L’homme au triple trait d’union. Trait d’union entre 2 générations, trait d’union entre l’opposition et le pouvoir, trait d’union entre la population et le pouvoir. Alors, qui pourra prendre la relève au sein du RHDP et dans le Woroba?

 H.KARA, envoyé spécial

Ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com