LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Peau claire dans les clips vidéos: l’artiste Ghanéen Sarkodie engage la lutte contre le phénomène de la dépigmentation des africaines

La peau claire, une belle vitrine dans le milieu du show biz mondial. Notamment pour la valorisation des clips vidéos. Mais, une erreur reconnue par l’artiste ghanéen Sarkodie. Une manière, selon lui, d’inciter les femmes africaines à se dépigmenter à travers divers produits et procédés.

Affirmer que les filles à la peau claire mettent plus en valeur les clips vidéos dans le show biz que les femmes à la peau d’ébène est une vérité au delà des pyrénées mais un mensonge en deçà. C’est le constat fait par l’artiste ghanéen Sarkodie qui veut désormais corriger cette pratique dans ses clips vidéos voire dans ses productions discographiques. Ainsi, Sarkodie ne voudrait plus faire partir des personnes qui encouragent le phénomène de la dépigmentation des femmes africaines.
« Quand j’étais jeune, j’aimais beaucoup afficher les filles claires dans mes clips, car ça faisait bien paraître. Avec le recul, je me suis rendu compte que nous les rappeurs nous avons tous contribué à ce que les femmes africaines ne soient pas fières de leur propre peau, alors j’ai décidé de dénoncer cela à travers mes chansons », s’est-il engagé.

H.KARA

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

Lire aussi :  Nigeria : au moins 86 villageois tués dans une série d'attaques dans le centre du pays

This site is protected by wp-copyrightpro.com