LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Côte d’Ivoire-Sidiki Konaté-pourra-t-il un jour faire comme le Premier ministre: «Hamed Bakayoko savait respecter ses amitiés» LEDEBATIVOIRIEN.NET

Côte d’Ivoire-Sidiki Konaté-pourra-t-il un jour faire comme le Premier ministre: «Hamed Bakayoko savait respecter ses amitiés»

Le Premier ministre Hamed Bakayoko décédé le 10 mars dernier à Fribourg (Allemagne)  repose à jamais dans son Ranch de Séguéla, depuis le vendredi 19 mars  aux côtés de ses ancêtres. Il a eu droit à un ultime hommage des populations au Stade Losseni Soumahoro. Des témoignages élogieux affluent sur le compte de l’illustre disparu. Au nombre desquels, celui du ministre de l’Artisanat, Konaté Sidiki, rencontré dans la foulée par ledébativoirien.net.

Collègue du défunt Premier ministre dans plusieurs gouvernements, Konaté Sidiki, quoique étreint par la douleur, n’a pas manqué de mots. « Nous sommes à Séguéla  aujourd’hui pour l’ultime départ de notre frère bien aimé, Hamed Bakayoko, Premier ministre de Côte d’Ivoire et chef du gouvernement.  Comme vous le savez, Hamed et nous sommes des frères,car était un homme sérieux, respectueux de l’amitié et de la fraternité. On parle souvent de sa générosité. Mais nous retenons sa fidélité dans l’amitié. Le rendez-vous du donner et du recevoir est dans l’amitié. Il savait aussi être humble en toute chose.Celui que toute la Côte d’Ivoire pleure avait un grand sens de la divinité».

Hamed Bakayoko avait aussi un grand esprit divin. «Hamed était aussi un homme de grande fois, car j’ai eu l’occasion de parrainer plusieurs cérémonies religieuses avec lui. Il avait une grande capacité à décanter des situations délicates en donnant sans compter, car il savait que malgré ce que nous sommes sur la terre et ce que nous avons, la foi a toujours un retour divin», a-t-il fait remarquer. Le décès du premier ministre Hamed Bakayoko est une autre épreuve pour le chef de l’Etat après le décès du Premier ministre Amadou Coulibaly:

Lire aussi :  ABIDJAN-MICROFNANCE: POURQUOI LES COOPEC COCODY ET  GUIBEROUA EXCLUS DU RÉSEAU  PAR L’UNACOOPEC-CI

«Nous savons combien de fois,le Président de la République est éprouvé par la disparition de son fils. Le souhait d’un père est d’être accompagné à sa sa dernière par le fils et quand le contraire se produit comme c’est le cas à présent, c’est vraiment éprouvant.

Mais nous savons qu’il pourra rester fort pour continuer à bâtir ce pays, car c’est la volonté de Dieu devant laquelle nous nous inclinons. C’est pourquoi, nous lui disons que nous serons toujours à ses côtés pour l’aider à surmonter cette épreuve». La cérémonie du sacrifice du 7ème jour  a eu lieu dimanche 21 mars 2021 à la mairie d’Abobo où des prières et invocations ont été dites pour le repos de l’âme de l’ex maire de cette commune.

Ford Raymond Guei

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com