LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

EC CELESTE LEDEBATIVOIRIEN.NET

Exclusif-vie de l’Eglise Céleste-le holà de l’espace francophone face au Nigeria-le Chef du Diocèse de Côte d’Ivoire Rév. Kanon Luc lève le ton et fait un précieux éclairage : ‘’L’Eglise du Christianisme Céleste  est une Eglise universelle et non locale’’

Profitant de la période des préparatifs de la semaine sainte qui invite  tous les diocèse à rester  à l’écoute du Pasteur mondial  Emmanuel Oschoffa pour les actes de pâques 2021, des voix contestant l’autorité du chef mondial de l’Eglise du Christianisme Céleste sont  observés au Nigeria, siège mondial de ladite Eglise. Le chef du diocèse de Côte d’Ivoire,  l’AVSE KANON LUC, de l’espace francophone monte au créneau face aux bruits et invite  à la cohésion autour du Pasteur Mondial Emmanuel Oschoffa. Suivez l’entretien vérité et très vif du Chef du Diocèse avec Ledebativoirien.net

Comment  s’observent les festivités pascales 2021, après la difficile année 2020 ?

2020 a été difficile pour notre Eglise  avec la pandémie de la Covid-19, mais  2021, les choses semblent aller autrement  avec la volonté de Dieu cette année. La semaine sera observée dans tous les diocèses… Demandons pardon à Dieu pour la désobéissance aux lois du Christ, à nos autorités, à ceux que Dieu  a mis devant pour nous guider dans cette Eglise du Christianisme Céleste. Que chacun fasse un mea-culpa pour hériter le royaume des cieux. L’Eglise est  une et indivisible. Il y a un seul Pasteur et Un seul Diocèse dans chaque pays.

Je voudrais m’adresser aux fidèles. En ce qui concerne le diocèse de Côte d’Ivoire, le Pasteur  mondial Emmanuel Oschoffa, m’a fait confiance et m’a nommé comme chef du diocèse de Côte d’Ivoire. Cela veut dire qu’en cette semaine sainte, le seul diocèse étant légal devant Dieu et devant les hommes  à qui vous devez vous confier est ce seul diocèse qui voudra vous donner le programme de la semaine sainte comme je l’ai signifié dans les notes que je vous envoyées dans les régions et paroisses.

Toutes les régions et toutes les paroisses doivent être à la paroisse mère Saint Gabriel à Abobo sogefiha, Abidjan, pour le culte de la résurrection. Nous devons saisir cette semaine sainte pour montrer au monde entier que cette Eglise est une et indivisible….

Pour l’amour que nous cultivons durant la semaine, si le Christ lui-même a donné sa vie pour nous sauver et que nous disons que nous voulons lui ressembler, alors  nous devons continuer dans cet amour pour  prouver que son enseignement n’a pas été vain. Nous devons faire un effort pour garder cet enseignement. Nous avions eu la volonté de célébrer cette Pâques l’an denier, hélas, mais cette année, si Dieu le permet, nous célébrerons cette pâque. Prions pour le Pasteur  mondial, prions pour notre pays. Dieu nous a donné cette Église pour que le monde soit sauvé.

Pendant que vous préparez cette semaine sainte, il y a eu beaucoup d’actes au Nigeria contre le Pasteur mondial. Dites-nous, qui menace le siège du Pasteur Emmanuel Oschoffa ?

EC CELESTE LEDEBATIVOIRIEN.NETPas du tout, personne ne peut menacer le siège du Pasteur mondial Emmanuel Oschoffa. Parce que le Pasteur n’a pas été élu par des hommes. Il est le choix du Seigneur, après le rappel  à Dieu du dernier pasteur, Adjossè. A travers des visions, sans qu’il ne soit candidat, sans  qu’il ne manifeste le désir d’être pasteur, le Seigneur l’a choisi et les hommes l’on  intronisé  à Iméko terre Sainte. Si c’est le choix du Seigneur, c’est lui-même qui décidera qu’il quitte.

Si nous nous referons, 1 Samuel 15 dans la Bible, vous trouverez que Saül qui était le choix du Seigneur pour mettre au pas  les enfants d’Israël, parce qu’ils avaient des murmures ; et que ceux-ci ont constaté la cruauté de Saül, ce ne sont pas les enfants d’Israël qui ont enlevé Saül. Mais Dieu a dit au prophète Samuel, va dire qu’à partir d’aujourd’hui, Saül n’est plus le roi d’Israël. Ce n’est  pas que le pasteur Emmanuel Oschoffa se caractérise dans Saül. C’est pour dire que, lorsque l’Eternel choisit, c’est l’Eternel qui  enlève.

Donc nous, en tant que chrétiens célestes avisés par cette parole sainte de la Bible, nous sommes sûrs et sommes confiants que personne ne peut enlever le Pasteur Emmanuel Oschoffa, si ce n’est Dieu lui-même. Donc le siège du Pasteur ne peut être véritablement menace, lui qui a été intronisé et investi à la Cité Céleste d’Imeko, les 24 et 25 décembre 2002 comme Pasteur et Chef Spirituel de l’Eglise dans le monde entier.

AVSE. KANON LUC

Même si c’était le cas, sachez que le trône est régi par des  actes  juridiques.  Le Pasteur mondial après son intronisation en 2002 a reçu des arrêtés de l’Etat Fédéral du Nigeria. Et suivez bien. Il lui a été délivré le récépissé N°2252, du 5 octobre 1956 signé par le Gouverneur de la France d’Outre-mer et du Dahomey, portant Déclaration et Statuts juridiques fondateur de l’Eglise du Christianisme Céleste en République du Benin, ex-Dahomey ; Et l’Arrêté N°489 ; Ordonnance Succession perpétuelle Land 29, Cap, 107, du 24 novembre 1958/ GP Lagos 525/752/500 portant Constitution Bleue l’Eglise du Christianisme Céleste amandée et promulguée par Prophète-Pasteur Fondateur, le Révérend Samuel Biléou Joseph OSCHOFFA, signée par le Gouverneur Général colonial Britannique Sir James W. Robertson.

Lire aussi :  Côte d’Ivoire : un salon se de la boisson et des aliments liquides annoncé en 2020 mars  à  Abidjan

Puis, il a reçu l’ordonnance N°CAC/MIA/LPS/3561/401, du 20 décembre 2000 portant amendement de la Constitution Bleue post Prophète OSCHOFFA et certifiée conforme, le 29 décembre 2010 par le Président de la Commission des Affaires Corporative-CAC ; puis  l’Arrêté N°489/CAC/IT pris en application de l’Article 111 de la Constitution Bleue et l’Acte N°1.1990/CAM conformément à l’Article 682, alinéa 3, Matricule N°397879 portant certification successorale Pastorale, juridique et constitutionnelle, du Pasteur et chef spirituelle de l’Eglise du Christianisme Céleste dans le monde entier, Révérend Emmanuel Oschoffa. Je dis bien, certification successorale Pastorale, juridique et constitutionnelle.

Voyez-vous, c’est pour vous dire que le monde qui croit que le pasteur Emmanuel Oschffa qui a été mis sur le trône du siège de l’Eglise du Christianisme Céleste, l’on peut l’enlever comme cela. Non ! Non seulement si Dieu décide que le Pasteur n’est plus là, il faut aussi que ces institutions étatiques prennent d’autres actes.  Mais jusque-là, c’est le Pasteur mondial Emmanuel Oschoffa qui détient tous ces actes des  institutions suprêmes de l’Etat fédéral du Nigeria, administrativement, constitutionnellement et spirituellement. Celui qui ne veut pas ira face à l’Etat du Nigeria. Pour l’heure, nous ne sommes pas encore arrivés à là, et nous pensons que nous ne pouvons pas arriver-là, tant que Dieu n’a pas décidé.

Face aux bruits que nous attendons, de quoi souffre effectivement  la légalité du pasteur Emmanuel Oshoffa, sur le trône au Nigeria?

L’Eglise du Christianisme Céleste au Nigeria est reconnue par l’Etat fédéral où se trouve le siège mondial. Et le pasteur est régi par des arrêts pris par des instituions de l’Etat qui consistent à consolider le règne  du pasteur Emmanuel Oschoffa qui est sorti vainqueur des crises surtout à cause des arrêtés. Donc personne dans le monde ne peut dire que le pasteur  Oschoffa est frauduleusement installé sur le trône céleste dans le monde.

Dans les pays francophones, la Côte d’Ivoire étant  membre de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle-l’OAPI, a sécurisé cette Église auprès de cet organisme, qui est affilié à l’Organisation Mondiale-l’OMPI, dans le monde entier. Cela veut dire que le Nigeria est aussi concerné par l’OAPI qui sécurise ‘‘Imeko Terre Sainte’’ sous le N° 606.555 renouvelé en octobre 2020. Cela dire que nous l’avons sécurisée pour que le pasteur soit consolidé sur son trône.

Donc nous ne pouvons pas ne pas réagir sur des allégations vus sur les réseaux sociaux et qui se disent dans cette Eglise. Quand  les gens  disent, pourquoi l’OAPI n’agit pas aux troubles vus au Nigeria, mais le Nigeria n’étant pas dans l’espace francophone nous ne pouvons pas agir. Mais si nous allons plus loin au niveau de l’OMPI dont est membre l’OAPI, cela veut dire que le Nigeria est concerné par la sécurisation qui ne reconnait qu’un seul chef mondial qui Emmanuel Oschoffa. En Côte d’Ivoire KANON Luc a un arrêté tout de même que le Pasteur  mondial a un arrête de l’Etat fédéral du Nigeria. Donc celui qui s’oppose au pasteur Emmanuel Oschoffa s’oppose contre l’Etat fédéral du Nigeria et il va contre l’OAPI qui a sécurisé cette Eglise en reconnaissant Emmanuel Oschoffa  comme chef mondial. Il faut connaitre la loi.

luc kanonC’est  pourquoi,  nous les chefs des diocèses de l’espace francophone sommes  tranquilles, parce que nous connaissons la loi. Aujourd’hui, nous ne  pouvons pas aller  contre la loi d’un pays  parce que  nous ne  voulons  pas de tel ou tel… Nous devons savoir que le trône du Pasteur Emmanuel Oschoffa  n’est  pas que spirituel, mais administratif entouré  par des lois, des textes  juridiques. Que ceux qui ignorent ces lois se rapprochent des chefs de diocèse que le Pasteur Emmanuel Oschoffa a nommé, et qui sont reconnus par chaque Etat ; avec des arrêtés délivrés par ces Etats après enquête. Comme moi j’agis sous l’arrêté 408 de 2008 que l’Etat ivoirien m’a donné.

Non seulement nous avons des arrêtés,  mais l’OAPI sécurise les diocèses francophones affiliés au Saint siège qui est sécurisé par l’OAPI. Toi qui n’est  pas affilié au Saint siège, qu’est-ce-qui te donne le droit de contester l’autorité du pasteur  Emmanuel Oschoffa qui est le chef de tous les diocèses dans le monde ? (…) montre-moi un Arrêter que l’OAPI t’as délivré, même si ton pays te délivre des documents  de fonctionnement parce que tu crée quelque chose qui n’est pas la même chose qui existe déjà. Donc ce qui ne concerne pas l’Eglise, puisque l’Eglise du Christianisme Céleste ne te concerne pas à quoi bon parler de cette Église ?

Je voulais dire à travers  la question du journaliste dire à tous ceux qui sont dans l’Eglise du Christianisme Céleste, de se tranquilliser, dire à ceux qui sont avec le pasteur Emmanuel Oschoffa, de se tranquilliser,  parce que par deux fois, il  ne peut souffrir d’aucune rébellion, qu’elle soit administrative ou spirituelle…Les Etats  l’ont reconnu et Dieu l’a reconnu. Pour l’heure il n’y a pas encore des arrêtés contraires. Il demeure chef de puisque l’Eglise du Christianisme Céleste. Nous lui devons soumission, lui l’élu de Dieu pour que notre Église soit tranquille.

Lire aussi :  urgent-Abidjan-lourds objets métalliques tombés du ciel: pourquoi la Chine prête à assumer les conséquences

Comment expliquez-vous alors que les contestations viennent du Nigeria, où siège le Pasteur ?

PROTECTION DE L'EC CELESTE LEDEBATIVOIRIEN.NETL’espace francophone un groupement qui a produit une déclaration qui sera connue bientôt. Nous ne sommes pas des diocèses qui sont désorganisés. L’espace francophone a mis en place une Coordination des Diocèses Francophones-CODIFRA, au sein de cette organisation, nous avons des dirigeants. Il  y a une déclaration qui sera diffusée par qui de droit. Nous avons une position spirituelle et administrative qui nous donne droit de dire que le pasteur Emmanuel Oschoffa est le chef de cette église dans le monde entier. Une déclaration sera produite incessamment.

Qu’est-ce que cela vous fait que les voix de la contestation de l’autorité du pasteur viennent du Nigeria ?

Mais bien évidemment  parce que le Pasteur est au Nigeria. Mais ce que le Nigeria ne sait peut-être pas, c’est parce qu’il pense que c’est lui seul qui constitue cette Église. C’est parce que le fondateur était là-bas et le siège est là-bas que, le pasteur mondial Emmanuel Oschoffa est là-bas. Si nous prenons l’exemple de l’Eglise Catholique avec le Vatican, l’Italie ne peut pas se lever pour dire que ‘’nous ne voulons pas ce pape’’. Ce n’est pas parce que le Vatican est en Italie que les prêtres, les cardinaux italiens vont dire qu’ils ne veulent pas de tel Pape. Non!

Il faut que nous africains sachons véritablement nous organiser. L’Eglise du Christianisme Céleste  est une Eglise universelle et non locale. Elle est dans tous les continents du monde entier. Donc un pays quelque soit sa grandeur ne peut se lever et dire que nous décidons ceci pour l’Eglise, pendant qu’elle est dans  le  monde entier. L’Eglise  est universelle.

Si  nous prenons l’exemple de la CDEAO, les pays ne contribuent pas aux mêmes montant, mais ils tous leur mots  à dire. Ils se mettent ensemble et décident ensemble. Il faut que les gens comprennent que l’Eglise est universelle. Je les respecte beaucoup, les nigérians, quand j’arrive au Nigeria, je les aime et je les respecte beaucoup, mais face à ces agissements qu’ils sachent que, quelque soit la petitesse d’un pays  il est important dans une  organisation. L’Eglise est une association où tous les pays sont  impliqués. Donc  on ne peut pas dire que, comme  le Pasteur réside au Nigeria, donc c’est le Nigeria qui peut décider. Ce n’est pas possible. Le Nigeria constitue un diocèse comme la Côte d’Ivoire. Si nous voulons accompagner l’évolution de cette Église,  nous devons changer nos manières de faire.

Le pasteur est nigérian, mais il est le chef mondial de cette Église. Si le pasteur arrive dans un pays, il devient automatiquement le chef de toutes les structures de l’Église de ce pays. C’est pourquoi, quand il désigne son représentant dans un pays, celui-ci est le chef de toutes les structures. C’est valable pour le Nigeria. Qu’ils pensent  que dans l’organisation, il y a tout le monde. S’ils veulent  organiser  l’Eglise, il faut qu’ils sachent que l’Eglise est représentée dans le monde entier. Peut-être qu’ils ne savent  même pas que l’Eglises est sécurisée et le chef de cette Eglise est le pasteur Emmanuel Oschoffa et qu’on ne peut l’enlever tant que les institutions qui ont sécurisé l’Eglise ne disent  le contraire.

Certainement  qu’ils agissent  par ignorance ?

Oui c’est par ignorance. Même la Côte d’Ivoire ne peut même pas dire  qu’elle ne reconnait pas le pasteur mondial, parce que l’OAPI ne peut se dédire. Que les gens comprennent que de la même manière le Pasteur Emmanuel Oschoffa  a reçu des arrêtés de l’Etat fédéral du Nigéria, qui disent  qu’il est le chef spirituel mondial, de la même, des arrêtés ont été donné aux diocèses de l’espace francophone disant que c’est le Pasteur Emmanuel Oschoffa qui est le chef de l’Eglise du Christianisme Céleste dans le monde. Tous ces arrêtés  ont été renouvelés par l’OAPI en  2020.

VOIR: rhttps://web.facebook.com/luc.kanon/videos/3565893016853777/?_rdc=1&_rdr

Le  pasteur Emmanuel Oschoffa ne veut pas agir, s’il ne veut pas mettre son autorité en exergue, c’est parce qu’il ne veut détruire ce qui lui appartient. Sinon il pouvait dire, j’arrête celui-là, je ferme ceci. Sinon il peut saisir tout pays et agir. Mais c’est un homme de paix. Il en train de faire en sorte qu’il n’y ait plus une Eglise du Nigeria et une Eglise du Bénin. Et cela avance.

Il faut que nous soyons conciliant avec ce que nous faisons et soyons sérieux pour ce que nous  voulons de cette Église. On devrait s’organiser  pour qu’il y ait des hôpitaux, des universités, de l’Eglise du Christianisme Céleste dans le monde. Des années durant, l’Eglise  n’avait même pas de basilique pour le culte, nous le faisions dehors, mais aujourd’hui avec le pasteur Emmanuel Oschoffa, il y a une cathédrale le qui peut contenir plus de 6 mille fideles pour le culte. Il est en train de réaliser ce que le fondateur avait annoncé.

Lire aussi :  Abidjan : pourquoi l’ENS immortalise le roi de l’Indenié-Djuablin et Jacqueline Oble

Vous êtes l’un des leaders de l’espace francophone, avez-vous  un appel à lancer à vos frères qui veulent la place du Pasteur ?

le chef du diocèse de cote d'ivoire KANON LUC LEDEBATIVOIRIEN.NETQu’appelons-nous héritage ? C’est parce qu’il y a évolution et chacun veut profiter de la chose. C’est parce qu’il y a une évolution  positive de cette Eglise. C’est parce qu’ils ne savent  pas s’exprimer. Peut-être, veulent-ils dire qu’ils étaient là aussi. Mais qu’ils fassent  comme les apôtres qui ont écrit. À travers  mes  écrits  voici ce que j’ai fait pour  mon Église.

La désobéissance est  une forme d’idolâtrie. Si c’est l’appétit qui les  pousse  à faire ce qu’ils font, mais  moi je leur dit qu’il n’y a rien a manger. Nous sommes là pour notre salut. Nous sommes là pour  préparer la rencontrer avec Jésus  pour  notre salut. Ils y a certains  qui ne pensent  même pas qu’ils  vont  mourir et qu’ils vont rendre compte à Dieu. Alors que l’Eglise du Christianisme Céleste est un passage sur terre  vers  le père Céleste.

Donc si tu veux te mettre hors, tu es en train de perdre ton salut. je pense  que l’évolution de cette Eglise ne peut pas nous amener au partage de ce qu’ils pensent. On ne peut  pas prendre cette Eglise comme la tour de Babel ; alors qu’elle est céleste. Il faut la prendre comme la cité céleste, comme le prophète fondateur  a dit.

Je ne pense pas que la grandeur amène les fideles de cette Église à  dire que ‘’nous on est grands’’ ; mais attention, l’Église, elle est déjà grande et puissante.  Que les gens  comprennent que Papa Oschffa a fondé cette Église  pour le salut des âmes et des hommes et non  pour la grandeur des hommes. Pour ceux qui comprennent  cette Eglise, c’est la cité céleste. A travers l’OAPI,  Imeko est une ‘‘cité céleste’’. Nous devons faire en sorte qu’elle évolue. Chacun doit envoyer son intelligent…

VOIR: https://web.facebook.com/luc.kanon/videos/3566056926837386/

Il faut que nous cherchions à faire en sorte  à évoluer comme les autres Église. Que nous rassemblons les intelligences de cette Église pour son évolution. Je demande à tout un chacun d’entre nous, l’amour que le Chérit nous a laissé, et prendre conscience et nous aimer les uns les autres. Nous ne devons nous mettre en tête et dire que ‘‘c’est moi’’, ‘‘c’est moi’’.

luc kanonDurant cette semaine sainte en Cote d’Ivoire, je dis qu’il n’y pas de barrière. A tous les chefs de  diocèses, qu’ils soient francophones, lusophones, anglophones, tous autour du chef spirituel de l’Église pour le lavement  des  pieds et prise de la communion, pour sauver les âmes dans leurs  pays respectifs. Pour l’heure j’en appelle à la conscience de tous particulièrement  aux pays francophones  pour que davantage dans cette coordination, nous rassemblons nos intelligences  pour aider le Pasteur Emmanuel Oschoffa. Mais avons-nous besoin de l’aider parce que les anges l’aident. Pour que nous soyons aussi de ceux qui auront contribuer à l’évolution de cette Eglise ; de ceux qui auront aider cette Église en étant responsables.

Il faut que nous nous investissions beaucoup auprès du Pasteur mondial, Emmanuel Oschoffa, et que les gens sachent  nous donner notre  place au sein de cette Église. Et que nos décisions portent au sein de cette Église. Prions que le Dieu d’Oschoffa nous apportent  le remède contre la pandémie de coronavirus , et le Dieu  d’Oschofa nous apporte le Saint Esprit  pour nous sauver. Dieu l’a déjà fait face  à la peste dans la Bible avec le serpent d’airain avec les enfants d’Israël. ‘’Regarder simplement  le bois de la croix vous serez guéri’’. Aujoursdui pour nous, regarder signifie, la prière et l’adoration. A travers elles, note Dieu sauvera notre monde.

Nous sommes les artisants de cette humanité, les serviteurs, les missionnés du Seigneur dans le monde, pour que le monde soit  sauvé. Que Dieu bénisse le monde, fortifie chacun de nous.  Et que l’œuvre que papa Oschoffa nous a laissée soit continuelle et que notre génération ne détruise pas cette œuvre. Mais HERVE MAKRE LEDEBATIVOIRIEN.NETau contraire, la fasse évoluer positivement pour les générations à venir. Que Dieu nous soutienne et que nous fortifie, au nom de JESUS. Amen ».

Entretien réalisé par HERVE MAKRE

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com