LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Abidjan :le monde de la presse et médias pleurent a rendu un vibrant hommage Hamed Bakayoko LEDEBATIVOIRIEN.NET

Abidjan: le monde de la presse et médias ont rendu un vibrant hommage Hamed Bakayoko

Les organisations de la presse et médias, les radios de proximité, la presse numérique et les journalistes ainsi que les professionnels de la communication ont rendu, mardi 23 mars 2021 à la maison de la presse au plateau un vibrant hommage au premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko disparu depuis le 10 mars 2021 en Allemagne. A l’occasion, plusieurs journalistes avec à leur tête le président de l’union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire Unjci ont témoigné la bonne foi et l’humanisme de Hambak. Un hommage en sa qualité de  patron de presse, fondateur du journal Le Patriote et responsable de la Radio Nostalgie Abidjan.

Abidjan :le monde de la presse et médias pleurent a rendu un vibrant hommage  Hamed Bakayoko LEDEBATIVOIRIEN.NETPour le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire, Jean Claude Coulibaly, le Premier ministre restera gravé dans la mémoire des ivoiriens en général et en particulier des journalistes. Il a ensuite témoigné l’esprit d’humanisme d’Hamed Bakayoko qui selon lui, intervenait à chaque occasion dans les difficultés liées à la corporation des professionnels de médias. A l’entendre plusieurs projets auxquels devrait répondre le premier ministre sont restés en suspend avant sa disparition.

 »Nous lui rendons hommage pour le symbole de la réussite qu’il a présentée dans la corporation des professionnels de médias, dans l’histoire politique de la Côte d’Ivoire Hamed Bakayoko aura été le premier à servir au plus haut sommet de l’État. Ministre d’État, ministre de défense avant de culminer ce poste  ministériel avec premier ministre, chef de gouvernement de Côte d’Ivoire » a t il reconnu. Selon lui les qualités d’Hamed Bakayoko un des leurs, démontre la valeur d’un journaliste dans le développement d’une nation.  »

Lire aussi :  Abidjan-solidarité: à la rencontre d'une Femme battante et leader, ‘‘Madré’’ Laure qui lutte pour le bien social

La symbolique est forte. Elle indique clairement que l’État de Côte d’Ivoire reconnaît les valeurs des femmes et les hommes de médias que nous sommes et que nous pouvons servir l’État à tous les niveaux selon nos mérites » a t il rappelé. Reconnaissant que Hamed Bakayoko étant lui même journaliste a été tout le temps pour les professionnels des médias, un interlocuteur naturel et une oreille attentive.

Abidjan :le monde de la presse et médias pleurent a rendu un vibrant hommage Hamed Bakayoko LEDEBATIVOIRIEN.NET »Pour avoir été journaliste, il connaissait parfaitement les problèmes auxquels sont confrontés les entreprises de médias et par ricochet les journalistes. Notre regretté confrère a été parrain de la 22e édition de la nuit de communication et weekend des Ebony, tenue du 22 au 24 janvier à Yamoussoukro et il fût aussi parrain des Ebony, en 2013 à l’Hôtel Ivoire. Avec un interlocuteur aussi disposé, nous étions convaincus que les problèmes des journalistes listés dans notre programme de campagne allaient avoir au plus vite des réponses… » a t il regretté.

Avant d’espérer que le nouveau chef du gouvernement ivoirien et les autres autorités politiques pourront continuer de répondre favorablement aux sollicitations et aux aspirations des journalistes dans l’exercice de leur fonction. Après le patron de l’UNJCI, plusieurs journalistes ont rendu des témoignages mettant en exergue les qualités et la bonne foi de leur parrain Hambak. Non sans oublier que celui-ci fut aussi patron des organisations de la presse et médias ainsi que responsable des organisations économiques en Côte d’Ivoire.

Le piquet d’honneur a été présenté par le conseil exécutif de l’UNJCI, le groupement des éditeurs de Côte-d’Ivoire, l’union des radios de proximités de Côte d’Ivoire et l’organisation de la presse numérique.

Lire aussi :  Abidjan-colloque sur les réseaux : "le lien social n’a pas fini de se déporter de notre monde vers la toile qui réduit les distances avec l’Autre »

Hortense Loubia Kouamé

Ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com