LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

urgent-Tourisme africain: Chairman Cuthbert Ncube désigne l’ivoirien Yves Diamana-Directeur du conseil africain de tourisme médical ledebativoirien.net

urgent-Tourisme africain: Chairman Cuthbert Ncube désigne l’ivoirien Yves Diamana-Directeur du conseil africain de tourisme médical

 »Il faut que l’Afrique cesse de courir vers l’Occident, nous avons nos propres valeurs et richesses »

Chairman Cuthbert Ncube, patron du l’African Tourism Board (ATB) Conseil Africain du Tourisme, séjournant à Abidjan, depuis…et revisitant les circonstances de sa guérison par la solution BJ12 dans le traitement de la Covid-19, mise en place par le biomédecin chercheur,  docteur Diamana, a décidé de le désigner comme  »Directeur du conseil africain de tourisme médical ».

Sa guérison spectaculaire du covid-19 a été révélée au monde entier, le vendredi 13 février 2020, lors d’une conférence sur zoom entre les hautes personnalités du tourisme mondial  réunissant entre autres, Dr Taleb Rifai, ancien Secrétaire général de l’Office  Mondial du Tourisme, Alain St. Ange, ancien ministre du Tourisme des Seychelles, le Dr Peter Tarlow, expert mondialement connu de la sûreté et de la sécurité du tourisme du Texas, aux États-Unis, et d’autres hauts responsables du tourisme du monde entier.

La désignation officielle du Dr Diamana comme membre Conseil Africain du Tourisme, le samedi 27 mars 2020, lors d’une conférence de presse, vise à travailler en symbiose avec le ministère ivoirien de tourisme pour le développement touristique et médical de la Côte d’Ivoire et du monde entier. Docteur Diamana a exprimé son enthousiasme et sa satisfaction, après cette nomination.

Il se réjouit du succès de son produit BJ12 qui guérit définitivement le coronavirus. Pour lui, si les autorités africaines arrêtaient de courir vers l’Occident, l’Afrique serait meilleure avec ses propres astuces médicales en utilisant ses propres plantes. Car selon lui, l’Afrique a des potentialités et des richesses assez considérables. Docteur Diamana a témoigné que le concept  »Afrique, berceau de l’humanité » lui donne suffisamment d’inspiration dans ses recherches.

Se remémorant la mort de l’artiste, DJ Arafat, il fait savoir que l’État ivoirien a organisé des funérailles avec des milliards de francs. La Guérison de l’artiste Goudé de Maggic Système a évité à la Côte d’Ivoire de dépenser encore des millions de francs pour des obsèques. C’est pour cela qu’il appelle à une fusion scientifique et médicale des continents africains.

Lire aussi :  Présidentielle 2020 : Des PCA réclament la candidature du président Alassane Ouattara

‘‘Le covid-19 n’est pas incurable, l’hypertension artérielle se guérit comme plusieurs d’autres maladies. Sans un brassage des  connaissances du continent africain, il ne peut pas avoir de développement. Je suis heureux et comblé de recevoir le  président du Conseil Africain du Tourisme, c’est une personnalité de valeur. Nous avons organisé ses déplacements et nous l’avons fait visiter des structures touristiques ivoiriennes à nos propres moyens. Même si les difficultés se présentent à nous, nous avons privilégié   l’intérêt de la Côte d’Ivoire. Notre objectif, c’est d’atteindre le plus haut niveau  avec le tourisme médical. »

Le Biomédecin se convainc qu’il croit au développement en Côte d’Ivoire et de l’Afrique. «L’État ivoirien a un chercheur qui trouve, que les africains bannissent l’esprit de la peur, et s’engagent dans cette lutte sans crainte pour le développement de notre continent. Rien ne se fait sans le destin. Ensemble nous devrons affronter les obstacles et faire face à la réalité pour sauver des vie et développer l’Afrique». Non sans regretter ses démarches sans succès auprès du gouvernement  ivoirien à plusieurs reprises pour lui présenter les produits de ses recherches. Cela lui fait croire que les dirigeants africains refusent leurs propres valeurs au profit de l’occident.

Pour le Président du conseil africain de tourisme, Docteur Diamana est une des valeurs pures et rares d’Afrique. C’est ce qui explique l’entame de ses visites touristiques en Côte d’Ivoire.  Il souhaite travailler en concert avec le ministère ivoirien de tourisme et des autres pays d’Afrique sur la fusion des frontières sur le plan touristique.

Pour ce qui concerne le volet médical, Chairman NCUBE a choisi l’ivoirien Biomédecin Diamana, «comme, Directeur chargé des affaires médicales. Il sera au centre du tourisme médical. Notre prochaine visite sera une grande conférence ici en Côte d’Ivoire où nous allons inviter des personnalités importantes du monde à découvrir la Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire est un beau pays riche en tourisme, ce que nous voulons révéler au monde entier. Nous voulons travailler en symbiose avec les autres pays d’Afrique. En brisant les frontières, nous pourrons développer notre continent sans avoir recours à l’occident

Se prononçant sur le vaccin contre covid-19, il trouve que l’Afrique a échoué. Car explique-t-il, «l’Afrique n’aura jamais la même qualité du vaccin que l’occident et notre continent vient toujours en dernière position. Avant même que le vaccin n’arrive à nous, il aura expiré. Pour moi le vaccin contre le covid-19 n’est pas nécessaire. Il faut nous concentrer sur nos propres valeurs» insiste-t-il. Faisant l’historique de sa maladie, le président du conseil africain de tourisme a avoué qu’il avait écrit un testament tellement qu’il était atteint de la maladie à coronavirus, il pensait à sa mort. Mais grâce au produit BJ12 de l’ivoirien Docteur Diamana il a recouvré la santé et il a ensuite déchiré son testament.

Lire aussi :  Côte d’Ivoire-l’avertissement d’un militant PDCI-RDA d’Issia: «Comprendre la circonscription électorale d’Iboguhé-Namané, pour éviter la honte quand viendra le choix des candidats RHDP »

«Lorsque j’ai été déclaré positif du covid-19, je me sentais sur le point de mourir Je faisais des déchets sur moi même, on me portait, je ne mangeais plus et je sentais mes forces s’échapper de moi. J’ai donc rédigé un testament, mais quand j’ai reçu le BJ12 en Afrique du Sud, j’en ai pris et au bout de 4 jours, j’ai commencé à récupérer mes forces. J’ai été guéri de covid-19 et j’ai déchiré le testament. J’étais vraiment ému et même  agité, j’en ai donné aussi au roi et il est guéri lui aussi. Plusieurs personnes ont été guéries de covid-19 par le BJ12 en Afrique du Sud, au Zélande. 

Ce qui m’a fait réaliser encore que l’Afrique a une richesse touristique et médicale. Et nous devons faire fusion pour mettre fin aux exigences occidentales. Il faut que cela cesse. Nous devons développer nos Structures touristique et médicales. C’est l’objet de ma visite. J’ai été très bien reçu par les ivoiriens. Ils sont hospitaliers et formidables. Ils m’ont donné à Sans Pedro le nom de  »Djolo » (bénédiction) et ici à Abidjan, j’ai reçu le nom de Issoufou. Nous avons donc décidé de  choisir le Docteur Diamana comme Directeur au conseil, chargé des affaires médicales, il s’agit du tourisme médical », a-t-il annoncé

Le représentant du ministère de tourisme Kodji Bi a quant à lui, exprimé sa fierté d’être associé à ce projet de taille. Il a ensuite exprimé la disponibilité du ministère de tourisme à prendre part aux activités touristiques avenir et à travailler en harmonie avec le groupe Diamana et en symbiose avec les autres pays d’Afrique sur le plan touristique. Pour ce faire, un livre de partenariat lui a été offert par le présent du Conseil Africain du Tourisme.

Lire aussi :  Côte d’Ivoire -l’ambassade américaine lance un programme inédit : «Ligue des Champions de l’Unité Nationale»

Le directeur chargé de développement du groupe Diamana, Grah Joseph a été à son tour désigné ambassadeur de la Côte d’Ivoire auprès du Conseil Africain du Tourisme. Un certificat de leadership de tourisme lui a été attribué. Il a promis, œuvrer à la satisfaction du Conseil Africain de Tourisme et du Tourisme Médical, afin d’être à la hauteur des tâches à lui assigner

Hortense Loubia Kouame

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com