LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

gouvernement patrick achi ledebativoirien.net

urgent-Côte d’Ivoire: un traquenard politico-judiciaire annoncé-«Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont libres de rentrer…» et voilà que  les  mots trahissent  Alassane Ouattara

 Expression d’un dépit post décision de la CPI ou, volonté inébranlable de réconciliation?

 

Dire, se dédire, affirmer pour ne pas être compris des ivoiriens sont les différents épisodes du même feuilleton de la gouvernance qui ont rythmé les mandatures de l’actuel locataire du palais d’Abidjan. Et de fait, de jour en jour, des ivoiriens sont méfiants à l’égard de leur Président. Et là, il est difficile de soutenir que c’est un signe de confiance même quand le «bravetchê», président du RHDP, dégaine des verbatim peut-être de bonne foi.

Hier, c’était l’affaire «Je me représenterai pas à la présidentielle d’octobre 2020» qui a tourmenté la Côte d’Ivoire avec le décès d’Amadou Gon Coulibaly candidat d’alors du RHDP. Les  Ivoiriens sont  informés de la suite. Aujourd’hui, c’est la surprenante décision: «Messieurs Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent» qui fait douter les ivoiriens sur la sincérité d’Alassane Ouattara dans ses engagements vis-à-vis des populations de la Côte d’Ivoire et du monde entier.

Sa déclaration du 7 mars 2021 à la fin du conseil des ministres, bien que remplie de charges, ouvre tout un programme de gouvernement  dans  lequel le président  ivoirien embarquera toute la Côte d’Ivoire. Appréciez son contenu : « Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent. Leurs frais de voyage ainsi que ceux des membres de leur famille seront pris en charge par l’État de Côte d’Ivoire». Comment cerner ou saisir la pensée insaisissable d’un chef d’Etat souvent en contradiction avec sa parole? Sur sa lancée il ajoute même : «Des dispositions seront prises pour que Laurent Gbagbo bénéficie, conformément aux textes en vigueur, des avantages et indemnités dus aux anciens présidents de la République».

Que réserve-t-il encore aux ivoiriens qui observent certains des leurs croupir en prison parce que s’étend lever pour dire non à un troisième mandat ? Que fera-t-il, si, une partie de ces ivoiriens se lève pour  lui rappeler son dire du  7 mars 2021, quand le temps s’écoulera et s’écoulera sans  un début d’exécution ? Certainement avec  l’ouverture d’un front, visant  à jouer de son engagement ? Des suites, le chef d’Etat ivoirien n’en manque pas dans les idées.

Lire aussi :  Cote d’Ivoire : «Nous réclamons les 80 milliards de francs à l’Etat au titre de l’année scolaire 2018-2019 », les fondateurs

Après cette décision subite, avons-nous affaire à l’expression d’un dépit post décision de la CPI? A une volonté inébranlable de réconciliation nationale? Ou un traquenard politico-judiciaire contre Gbagbo et Blé Goudé? Bien malin, l’Ivoirien qui ne sera pas   dubitatif.

«La Cour Pénale Internationale a rendu, le 31 mars dernier, sa décision sur l’appel du Procureur relatif aux procès de Messieurs Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Nous en prenons acte», on s’en souvient, sont là, les mots d’un Chef de l’État vaincu et résigné après une farouche volonté et détermination de punir vaille que vaille l’ex-Président Laurent Gbagbo, ses proches et ses partisans à l’issue de la crise postélectorale de 2010. Comptes bancaires gelés, mandats d’arrêt internationaux, emprisonnements à durée maxima de militaires et de civils… Tout était prévu pour satisfaire les militants du RHDP qui tenaient pour principaux responsables de la crise postélectorale, seuls,  Laurent Gbagbo et compagnie.

RETOUR DE GBAGBO LEDEBATIVOIRIEN.NETCependant, mercredi 31 mars 2021 la décision de la CPI de libérer définitivement l’ex-Chef d’État ivoirien ruine la soif de vengeance sans fin du RHDP. L’État de Côte d’Ivoire avec à sa tête Alassane Ouattara vient de perdre son procès contre Gbagbo. Que faire maintenant? «Reculer pour mieux sauter » dit-on. Une attitude qui permet au chef d’Etat ivoirien, président  du RHDP de bien replier les manches et tenter  à sont  porter un uppercut. Sinon difficile de plonger droit dans la grande annonce faite depuis Abidjan, visant à ouvrir grands  les bras  à l’ennemi, et à lui réserver  un accueil triomphal. Ce qui, de mémoire d’Ivoirien est contraire  à la marche de  l’homme fort du pays d’Houphouët-Boigny. Car Ouattara perd-t-il un combat ?

Lire aussi :  Contre la dengue : le préfet d'Abidjan Vincent Toh Bi Irié et le maire Jean-Marc Yacé parlent directement aux populations d’Abidjan

Dépité, certes, car impuissant à l’international pour faire condamner Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, le Président ivoirien a des billes en réserve. Il peut affirmer : «Nous prenons acte». Dans la foulée, le Collectif des Victimes (CVCI) d’Issiaka Diaby crie sa colère et réclame justice voire l’emprisonnement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé dès leur arrivée en Côte d’Ivoire. Et Alassane Ouattara pour calmer les esprits, peut rassurer : «J’ai une pensée émue pour les victimes et leurs familles. Je voudrais les assurer de notre compassion et de notre soutien. Le Gouvernement continuera de leur apporter assistance».

Contrarié certainement par cette décision de la CPI, Alassane Ouattara va tenter de jouer la carte du conciliant et souhaiterait désormais se voir comme un homme d’État épris de paix à la recherche d’une réconciliation des fils et filles de la Côte d’Ivoire. Duperie ? «…Les dispositions seront également prises pour que M. Laurent Gbagbo bénéficie, conformément aux textes en vigueur, des avantages et des indemnités dus aux anciens Présidents de la République de Côte d’Ivoire». Diversion, quand on sait, les comptes de ses opposants sont gelés depuis  plus d’une décennie, s’ils n’ont été pillés. D’où vient du coup cet esprit de magnanime au chef de l’Eta Alassane Ouattara?

Une  posture qui  laisse entrevoir des non-dits. La mise en résidence surveillée, n’est pas une  option négligeable dans la stratégie de la musaraigne…Un traquenard politico-judiciaire en perspective sur les bords des lagunes ébrié!

H.KARA

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com