LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

BEPC EPREUVES SPORTIVES COTE DIVOIRE LEDEBATIVOIRIEN.NET

sérieusement-BEPC: «Les élèves ivoiriens ne prennent pas la discipline sportive-l’épreuve physique, au sérieux »

L’année scolaire 2020-2021 tire à sa fin avec le déroulement des examens de fin d’année qui ont débuté, vendredi 17 avril, par les épreuves physiques de BEPC sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Les lycées et collèges public ainsi que  privés ont orchestré la mise en œuvre des épreuves sportives avec la participation des enseignants et le personnel éducatif. L’épreuve va s’étendre sur une semaine selon la répartition des centres d’examens.

Les élèves de la classe de troisième ainsi que tous les candidats aux examens de BEPC subissent les épreuves physiques sur toute l’étendue du territoire ivoirien depuis le vendredi 17 avril 2021. Les candidats ont investi leurs centres respectifs d’examen pour y répondre à leurs obligations d’évaluation sportive de fin d’année.  Ils subissent les épreuves physiques. Les enseignants et élèves sont convaincus du bon déroulement de l’épreuve.

Les candidats souhaitent avoir de bonnes notes  afin  d’entamer en beauté les autres épreuves de l’examen de BEPC de fin d’année 2021. Charlène Zié candidate se réjouit d’avoir fait son épreuve physique. Pour elle, avec cette épreuve, c’est sûr d’avoir des notes supplémentaires pour pouvoir, dit elle,  »boucher les trous à l’examen. La note de l’épreuve physique pour moi, est comme une note supplémentaire qui peut nous permettre d’avoir facilement notre diplôme de BEPC.

Parce que non seulement il s’agit de sport, mais aussi bon pour notre bien être, il suffit de  pratiquer seulement ce  qu’on a appris à l’école, et d’y mettre toute ta tête pour bien faire ta gymnastique, ta course et tout ce que les enseignants nous ont montrés et tu auras les points cadeaux » a t elle fait savoir. Il en est de même pour les autres candidats qui ont répondu favorablement à ce devoir sportif.

Lire aussi :  Abidjan : une plate-forme  d’échanges, de suivi et de formation des médecins lancée

Les professeurs d’EPS quand à eux pensent que les élèves négligent leur discipline et ne trouvent pas de temps nécessaire pour s’y investir. ‘‘Les élèves ne prennent pas la discipline sportive au sérieux. Tantôt ils jouent aux malades, ils ne viennent pas au cours d’EPS ou alors certains présentent des certificats médicaux qui les interdisent de faire le sport. Ceux qui n’ont donc pas l’habitude d’aller au cours d’EPS ne pigent même pas les gestes élémentaires de gymnastique encore moins la course. C’est déplorable », a-t-il regretté. L’épreuve physique d’examen fin d’année BEPC qui entamé, se déroule tranquillement dans l’ensemble et se poursuivra jusqu’à la semaine prochaine.

Hortense Loubia Kouame

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com