LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

mort du député hassanedeuil à Mankono colère conseil municipoal ledebativoirien.net

Ahurissant- Mankono sous le choc: le maire Namory Cissé, piétine le décès du conseiller-député Hassane Fofana-ce qu’il a fait le jour des obsèques

Samedi 17 avril 2021, les populations de Mankono sont plongées dans les préparatifs de la cérémonie du 7è jour du rappel à Dieu du conseiller municipal Hassane Fofana élu député aux législatives 2021 à Mankono. Cependant, pour  montrer réellement son antipathie manifeste  à l’égard du défunt, combattu même dans sa tombe, à la grande surprise des populations, le maire de Mankono, Namory Cissé, vaille que vaille a tenu une session de conseil municipal, le même samedi où toute la population de Mankono, y compris des conseillers municipaux, est plongée dans  l’organisation des obsèques du défunt conseiller municipal élu député. Signe stupéfiant de la banalisation de la perte de l’illustre conseiller municipal. Pourtant son décès a retenti au plan national.

La colère et la consternation dominent à Mankono, suite  à l’acte du maire. Pourquoi ? Crie encore la population. Elle est encore sous le choc de cette brusque disparition de l’élu. Une cérémonie en hommage à ce fils de la région s’est tenue le dimanche 18 avril 2021 à Mankono. Mais le  maire sachant son entreprise, du jour,  il prendra le soin de n’envoyer sa convocation à une partie des conseillers municipaux, car il y en a qui n’ont reçu aucune convocation au préalable.

Alors que les populations de Mankono commune et sous-préfecture pleurent leur député élu, par ailleurs, conseiller municipal à la mairie, Namory Cissé, maire de la commune convoque une réunion de conseil municipal le samedi 17 avril 202, à la veille des obsèques, sans informer formellement, au préalable, tous les conseillers municipaux.

Qu’est ce qui a donc motivé Namory Cissé à agir de la sorte à Mankono? S’interrogent  les  populations, au nombre desquelles  plusieurs  conseillers municipaux et principaux collaborateurs du maire. Sachant que des soupçons d’assassinat mystique planent actuellement sur le camp de son mentor, Moussa Dosso, refoulé aux funérailles du défunt député à Adjamé-Williamsville.

Lire aussi :  Abidjan :Prix de la meilleure photo reporter média et les consignes de Michel Pépé aux femmes reporters photo de l’Ofrepci

Il a été absent à la cérémonie de levée de corps du député Hassane Fofana à Adjamé-Williamsville, Namory Cissé. «Alors qu’il s’agit du décès d’un conseiller municipal». Il a été élu maire sous le manteau de Moussa Dosso, battu aux dernières législatives  par le défunt dans la circonscription de Mankono commune et sous-préfecture. Est-ce  suffisant pour convoquer une réunion de conseil municipal le samedi 17 avril 2021, le jour où toute la population de Mankono est plongée dans l’organisation de la cérémonie du 7è jour du défunt député et conseiller municipal à la mairie de Mankono.

Au regard de l’attitude du maire de Mankono, membre du staff politique de Moussa Dosso, certaines cassandres de la ville de Mankono auraient-elles finalement raison de vite affirmer que l’honorable Hassane Fofana aurait été assassiné mystiquement par le camp de Moussa Dosso? Comme par hasard, cette décision du maire Namory Cissé n’arrange pas les choses dans le camp de l’ex-ministre des ressources animales et halieutiques, Moussa Dosso.

Réaction du staff du maire

Il est dans l’intérêt du maire de communiquer davantage sur cette situation pour la compréhension de ses administrés à Mankono. Car, si rien n’est fait, elle pourrait ternir son honorabilité et son image aux yeux d’une frange de la population de Mankono.  Approché pour  saisir sa démarche, le maire de Mankono soutient que : «Cette session était prévue, se tenir, le samedi 17 avril 2021 ». «Il n’a fait que respecter le calendrier des réunions du conseil municipal », ajoute sons staff.  Toutefois, pour, répliquent certains conseillers municipaux, quel était l’urgence pour ne pas que cette réunion soit reportée au samedi suivant, vu, la situation de deuil qui frappe le conseil municipal ? «C’est tuer deux fois, Hassane, le conseiller municipal ».

Communiqué du 1er Conseil

Ce samedi 17 Avril 2021, le maire Cissé Namory a présidé la première session ordinaire du conseil municipal de Mankono au titre de l’exercice 2021 au foyer des jeunes de Mankono en présence du corps préfectoral, des conseillers municipaux, les responsables des forces de sécurité́, les guides religieux et chefs coutumiers ainsi que les populations. Avant l’ouverture de la session, une minute de silence a été́ observée pour la mémoire de Feu HASSANE FOFANA conseiller municipal et député élu de la circonscription électorale de Mankono.

Cette session avait pour ordre du jour::-Lecture et adoption du procès-verbal de la précédente réunion tenue le 19 Décembre 2020. Examen et adoption de l’état du budget au quatrième trimestre 2020;Examen et adoption du compte administratif du maire et du compte de gestion du trésorier de l’exercice 2020;Examen et adoption de l’état d’exécution du budget au 1er trimestre 2021;Examen et adoption du cadre organique des emplois de l’exercice 2021;-Examen et adoption du projet du budget primitif de l’exercice 2021:Prise de  délibérations.

Au lendemain de sa victoire, le député fraîchement élu s’est senti affaibli par un mal dont il ignorait la nature. Interné à la clinique Farah de Marcory, il rendra l’âme le vendredi 2 avril 2021. C’est le choc, l’émoi et la consternation à Mankono. Du coup, des ressortissants de Mankono ont diffusé une information dans la ville. Elle fait état que le jeune député élu aurait été atteint d’un mal dit «sans-vie»,

Lire aussi :  ABIDJAN : TRAORE MARIAM FAIT DES VAGUES : LE PDCI A PORTE PLAINTE FACE A LA VIOLENCE DE SES PROPOS

c’est à dire d’une attaque mystique lors de son dernier meeting à Oussougoula par son farouche adversaire, l’ex-ministre- candidat RHDP, Moussa Dosso et une vidéo du candidat suppléant de Moussa Dosso, son frère cadet, Mefa Dosso, circule sur les réseaux pour apporter plus d’eaux au moulin des adversaires du ministre. La colère et la consternation dominent à Mankono, suite  à l’acte du maire. Pourquoi ? Crie encore la population…

H.KARA, envoyé spécial à Mankono

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com