LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

urgent-Fête du Travail: pourquoi Patrick Achi se barricade pour son 1er mai-revendications éteintes? LEDEBATIVOIRIEN.NET

urgent-Fête du Travail: pourquoi Patrick Achi se barricade pour son 1er mai-revendications éteintes?

N’ayant certainement pas tout le contrôle de la situation en main, Patrick Jérôme Achi, le nouveau premier en Côte d’Ivoire a préféré prendre une posture de mise en place de barricades, en évitant la foule de réclamations. Inutile de créer de faux espoirs avec  une organisation grandiose, quand l’on sait qu’aucune suite ne sera donnée aux revendications des travailleurs qui remplissent  les placards au palais présidentiel. Chaque  1er mai jamais sans suites, de mémoire reste folklorique en Côte d’Ivoire et ressemble au précédent.

A la tête du gouvernement, Patrick Achi vit la dans le chaudron bouillant du maelstrom sociopolitique d’une Côte d’Ivoire, définitivement (?) divisée en blocs. Sans concession aucune. Les revendications légitimes des travailleurs ivoiriens sont prises dans le prisme de ce profond clivage entretenu aisément  par chaque  gouvernement. Elles  sont  alors piétinées avec distraction, après chaque célébration du 1er mai.

C’est alors que l’actuel premier ministre ivoirien, dont il se raconte, ne pas tenir les manettes de la cellule de décision gouvernementale  entend s’épargner et épargner le maximum d’ivoiriens du mensonge et cirque orchestrés par le château d’Abidjan Plateau. Ainsi, la célébration de l’édition 2021 de la fête du Travail sera organisée de façon restreinte dans les différentes localités de la Côte d’Ivoire, «en raison de la Covid-19». La mission de l’annonce de cette organisation évitant  que les regards ne se tournent  vers  le palais d’Abidjan, est revenue au Secrétaire Général de la Centrale syndicale Humanisme, Mamadou Soro, au nom des cinq Centrales syndicales: Humanisme, l’UGTCI, la FESACI, Dignité et l’UNARTCI.

Lire aussi :  ABIDJAN- REFORME DE LA CEI: LE MVCI DÉNONCE LE DIALOGUE DE SOURDS ENGRANGÉ PAR LE GOUVERNEMENT

Les syndicats des travailleurs ivoiriens, ne comprendront jamais, comment  se passe l’attribution des appels d’offres, la fameuse CMU, la difficulté de mise à disposition des populations de leur carte nationale d’identité, de l’absence totale de sécurité sociale, du retard énorme dans la réhabilitation de CHU, notamment celui de Yopougon, très moderne qui devrait soulager leur  peine. Les travailleurs ivoiriens ne se limiteront qu’à la danse qu’organiseront leurs syndicats pour reprendre le travail le 2 mai, comme chaque année, dans un marché de l’emploi de plus morose et sans dynamisme. 2021,, avec  un 1er mai comme les autres 1er mai, oubliés aussitôt, le lendemain. Achi Patrick se contentera du  peu.

HM

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com